A cheval sur deux continents et avec plus de 15 millions d’habitants, Istanbul n’est pas seulement une ville géante, elle représente également tout un pays, où chacun de ses quartiers est unique, en raison de la diversité de ses habitants issus de cultures et de croyances différentes. Des quartiers très traditionnels, où il serait insultant de parcourir les rues en mini-jupe, aux quartiers très modernes regorgeant de boutiques, galeries d’art, restaurants et bars, Istanbul est un paradoxe de la meilleure façon possible. Pendant que vous planifiez votre future exploration de la ville, prenez le temps de vous familiariser avec ses quartiers animés.

Voir la carte

1
©pxhere.com

Sultanahmet

Sultanahmet est le quartier le plus populaire d’Istanbul. C’est le centre touristique avec Hagia Sofia, la Mosquée Bleue, le Grand Bazar, la Citerne Basilique, le Palais Topkapi et tous les autres sites historiques incontournables de la ville. Prévoyez de passer environ deux jours ici car il y a beaucoup à faire. Mais gardez à l’esprit qu’il n’y a pas beaucoup de bonne nourriture ou de vie nocturne ici, il est donc préférable de choisir un autre quartier pour passer la nuit.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

2
©CityBreaker

Eminönü

Situé à l’entrée du célèbre pont de Galata, Eminönü est l’endroit idéal pour faire un tour en ferry à faible coût sur le Bosphore. Le Balik Ekmek (sandwichs au poisson) est la nourriture de rue la plus bon marché du quartier, sinon, les restaurants situés sous le pont de Galata servent des repas de poisson délicieux mais coûteux. Dans le quartier de Bahcekapi à Eminönü, un petit magasin et un musée vivant mettent en lumière la montée en puissance de l’humble délice turc : le loukoum. Détenu par les descendants de l’inventeur, Haci Bekir, il présente un grand intérêt pour les habitants et les touristes.

Le monument le plus célèbre de ce quartier est le complexe de la mosquée de Soliman (Suleymaniye cami) datant de 1557 et classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Si vous souhaitez faire du shopping, le marché aux épices est très fréquenté, mais cela vaut la peine de parcourir une distance supplémentaire dans le quartier de Beyazit, qui abrite l’un des plus anciens et des plus grands marchés du monde.

Le Grand Bazar chaotique et son labyrinthe de magasins et de passages peuvent sembler intimidants pour le consommateur débutant en Turquie, mais vous finirez par vous lancer dans la négociation exotique et les plaisanteries des 4000 magasins.

À partir de là, si une journée de visites des principaux monuments vous a épuisé, le hammam Cağaloğlu est une expérience de bain turc traditionnelle, mais surtout authentique, qui vous détendra.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

3
©flickr.com/people/28145073@N08/

Balat

Ce charmant quartier situé sur les rives de la Corne d’Or reflète le meilleur de l’architecture et de la culture historiques d’Istanbul. Autrefois connu comme le quartier juif d’Istanbul, Balat est devenu plus cosmopolite avec l’arrivée de résidents grecs, arméniens et musulmans. Avec ses maisons en bois colorées, ses rues pavées étroites et son atmosphère de conte de fées, Balat est l’un des plus beaux quartiers de la ville, particulièrement après les travaux de rénovation de 2003 visant à préserver le charme d’origine de la région. Les principaux sites touristiques de la région incluent le lycée Fener, une structure en forme de château en briques rouges surplombant tout le quartier, et l’église Saint-Georges, siège du patriarcat œcuménique de Constantinople (le patriarcat principal de l’église orthodoxe grecque).

Vous trouverez également de nombreux jeunes qui ont créé leurs entreprises dans les rues historiques, notamment des micro-torréfacteurs, des ateliers de céramique, des galeries d’art et des boutiques vintages, principalement autour des rues Yıldırım et Vodina. Balat est un endroit inspirant pour ceux qui aiment prendre des photos. C’est aussi un monde éloigné du reste d’Istanbul, avec des enfants jouant dans les rues pleines de synagogues, d’églises, de mosquées, de diseuses de bonne aventure et de marchands ambulants.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

4
©wikipedia.org

Beyoglu

En traversant le pont de Galata en direction de la tour de Galata, vous entrerez dans Beyoğlu : c’est l’un des quartiers les plus grands et les plus achalandés du côté européen d’Istanbul et il est souvent cité comme un lieu de séjour idéal à Istanbul.

Beyoğlu est depuis des siècles l’un des quartiers les plus animés d’Istanbul : vous y trouverez de nombreux restaurants, boutiques, et les rues regorgeront de touristes et d’habitants de la région. S’étendant de la place Taksim à Karaköy, Beyoğlu est un quartier cosmopolite chargé d’histoire. Le quartier de Beyoğlu s’est développé au 19ème siècle pour abriter la population occidentale de la ville, et était connu pour son vignoble et ses jardins. Bientôt, le quartier de Galata a commencé à s’étendre. Aujourd’hui, de nombreuses mosquées, églises et structures historiques sont toujours utilisées.

 Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

5
©CityBreaker

Galata

Situé dans le quartier de Beyoğlu, Galata est plus clairement identifié par la tour historique de Galata, qui surplombe les vieilles rues pavées et les bâtiments néoclassiques du quartier.

Descendez la rue Galip Dede pour vous rendre à la place de la tour Galata et ne manquez pas de vous promener dans la rue Serdar-ı Ekrem pour découvrir les boutiques les plus tendance du quartier. Toutes les rues de Galata ont quelque chose d’intéressant à explorer. C’est donc une bonne idée de s’y perdre, car vous tomberez sûrement sur quelque chose d’extraordinaire. Si vous avez besoin d’un pause, arrêtez-vous au café le plus populaire du quartier, le Mavra, où les habitants aiment traîner à toute heure de la journée.

Les amateurs d’art devraient également consacrer quelques heures à explorer Salt Galata, une institution d’art contemporain logée de manière unique dans une banque du 19ème siècle. À la fin de la journée, grimpez en haut de la tour de Galata et regardez le soleil se coucher sur la ville et le Bosphore.

Galata est le point de chute idéal pour trouver un hôtel ou une chambre !

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

6
©flickr.com/photos/irotzabal/2375019692/in/photostream/

Karaköy

Il y a moins d’une décennie, le quartier de l’un des ports le plus important d’Istanbul était à l’abandon. De nos jours, Karaköy regorge de monde à toute heure de la journée.

Karaköy était un important port situé au bas de la tour de Galata, sur les rives de la Corne d’or, et était utilisé à la fois pour les transports publics et commerciaux. En dépit du tourisme et des échanges commerciaux qui y sont pratiqués, Karaköy reste aujourd’hui l’un des endroits les plus authentiques d’Istanbul. Certains des meilleurs cafés et restaurants de la ville sont situés à Karaköy. Essayez de rester jusqu’au coucher du soleil et dégustez un bon repas dans un restaurant, qui vous offrira d’excellentes vues sur le palais de Topkapi. Le Karabatak Café a été l’un des premiers établissements du quartier. Le restaurant le plus célèbre du quartier est le Karaköy Lokantası, où les réservations doivent être faites à l’avance pour le dîner.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

7
©flickr.com/photos/mwf2005/16845225501

Çukurcuma

Çukurcuma, qui fait également partie du quartier de Beyoğlu, est le quartier des antiquités de la ville ; c’est ici que vous trouverez certains des meilleurs antiquaires d’Istanbul. Si vous aimez parcourir de vieilles boutiques de souvenirs et remplir votre valise de bric-à-brac antique, vous voudrez peut-être consacrer quelques jours à l’exploration de Çukurcuma. Adjacent à Cihangir, ce quartier élégant est célèbre pour son éventail de boutiques vintages, parmi lesquelles on peut citer A La Turca pour ses tapis, ses globes et son mobilier raffinés; Hakan Ezer pour les lampes, l’art mural, les statues et tout ce qui concerne le design d’intérieur; et Pied de Poule pour les sacs et les chapeaux de plumes… mais il est toujours plus appréciable de flâner et de se perdre dans les rues !

Çukurcuma est également devenu célèbre pour le Musée de l’Innocence, un musée littéraire créé par l’auteur turc lauréat du prix Nobel Orhan Pamuk, inspiré de son roman du même nom. Rempli d’expositions et de souvenirs qui illustrent à la fois le cadre du roman (la classe supérieure d’Istanbul dans les années 1970) et ses thèmes d’amour et d’obsession, ce musée est un événement incontournable pour tout amateur de littérature.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

8
©wikipedia.org/Peace01234

Cihangir

Cihangir est un ancien quartier d’Istanbul et, ces dernières années, il est devenu un quartier bohème de la ville où artistes et créateurs passent leurs journées à travailler et à vivre. Ce quartier branché, très populaire auprès des jeunes Turcs et des expatriés, regorge de boutiques et de restaurants délicieux et est souvent un favori parmi ceux qui visitent Istanbul.

Au cœur de la ville, Cihangir est un lieu hautement social. En vous promenant dans les rues de ce quartier, notez les anciens et élégants immeubles, les pittoresques petits cafés et les nombreux chats de rue bien nourris et sympathiques !

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

9
©CityBreaker

Taksim

Taksim est situé dans le quartier de Beyoğlu. Cette zone est surtout connue pour la rue Istiklal, une avenue piétonne de 1.4 km de long, principalement bordée de boutiques et de restaurants. Il y a aussi beaucoup de bars et de clubs autour pour ceux qui recherchent une soirée tardive.

La rue Istiklal est toujours pleine de monde. Bien quelle vaille la peine d’être vue, il est préférable, par la suite, d’échapper à la foule en passant dans des rues annexes, bien plus calmes et agréables.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

10
©pixabay.com/fr/users/niekverlaan-80788/

Tarlabasi

Tarlabaşı fait partie du quartier de Beyoğlu, c’est le quartier « chaud » de la ville.  À l’origine c’était un quartier grec et arménien ; aujourd’hui divers groupes ethniques vivent ici : Kurdes, Turcs et Roms. Le quartier abrite également différents groupes sociaux souvent marginalisés dans la ville : transsexuels, travailleurs du sexe ou immigrés clandestins en route pour l’Europe.

Considéré comme le « mauvais quartier de la ville » par ses habitants, vous trouverez ici des logements à bas prix et tout est facilement accessible à pied. Le quartier sale et délabré. Si vous recherchez un environnement plus touristique et haut de gamme, il est conseillé de séjourner à Galata et de vous arrêter simplement à Tarlabaşı pour le marché du dimanche afin de vous faire une idée de ce quartier ethnique et très vétuste.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

11
Palais de Dolmabahçe ©CityBreaker

Besiktas

La plupart des gens associent probablement Beşiktaş à la célèbre équipe de football, mais il s’agit bien plus que cela. Facilement accessible à pied ou en bus depuis le quartier de Taksim, le célèbre palais de Dolmabahçe, situé à côté de la tour de l’horloge et de la mosquée du même nom, mérite le détour. Dernière demeure des sultans ottomans, la richesse et la décadence à l’intérieur de ces murs troublent l’esprit.

En continuant vers la rue Ciragan Caddesi, après le musée de la marine (Deniz Muzesi) et l’un des hôtels les plus chers de Turquie, le Çırağan Palace, vous arriverez dans le quartier d’Ortaköy. La mosquée en face du célèbre pont du Bosphore est une scène favorite de cartes postales et de guides de voyage à Istanbul. Également populaire la nuit pour ses restaurants de poisson et ses discothèques, Beşiktaş abrite le complexe et le palais du Yildiz, l’un des célèbres espaces verts et parc de la ville.

Beşiktaş est un bon endroit où séjourner à Istanbul. Les jolies rues sont bordées de restaurants et de cafés. C’est aussi le genre d’endroit où vous trouverez de la bière artisanale et des bars. Bien que la bière artisanale ne soit pas encore bien établie à Istanbul, vous pouvez trouver une ou deux brasseries turques au BeerHall, ou aller en déguster dans un cadre plus détendu dans le café en plein air du Craft Beer Lab.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

12
Mosquée d’Ortaköy ©pixabay.com/vedatzorluer-1148979/

Ortaköy

Ortaköy est l’un des plus beaux quartiers des quartiers de Beşiktaş, et est situé juste sous le premier pont sur le Bosphore. En turc, Ortaköy signifie « village moyen » car il se trouvait au milieu du détroit et, à l’époque ottomane, ce n’était qu’un petit village de pêcheurs et un lieu de villégiature pour les dignitaires ottomans en raison de son emplacement attrayant. Après de nombreuses années, le quartier est toujours un lieu de prédilection pour la population locale et les visiteurs étrangers.

Ortaköy compte de nombreuses cafétérias et salons de thé autour d’une place près de l’eau ou dans les ruelles, des restaurants, des bars, des petites boutiques et un marché très animé le week-end. Une rue toute entière est dédiée à la vente de kumpir : d’énormes pommes de terre au four avec toutes les garnitures que vous pouvez imaginer.

En été, il y a des concerts et des spectacles de rue. De nombreuses discothèques de renommée mondiale (comme le club Sortie) se trouvent également dans ce quartier, sur le Bosphore. Le centre d’Ortaköy se situe dans un triangle formé d’une mosquée musulmane, d’une église chrétienne et d’une synagogue juive, témoin de la liberté de religion et signe d’une Turquie laïque.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

13
©wikipedia.org/Özgür Okkalı

Arnavutköy

Arnavutköy est un quartier huppé du Bosphore, réputé pour ses manoirs ottomans au bord de l’eau et ses restaurants de poisson.

Vous trouverez de nombreux bars à cocktails et restaurants gastronomiques qui ont envahi le quartier et, le soir, les bars et clubs sont si remplis que les gens se retrouvent dans la rue Bebek Arnavutköy avec leur verre à la main. Ceci dit, si la musique forte et les grandes foules ne vous conviennent pas, rentrez à l’hôtel avant le coucher du soleil sur Arnavutköy.

Au cours de la journée, il est également agréable de flâner dans Arnavutköy et de jeter un coup d’œil sur les nombreuses belles maisons qui décorent le quartier pittoresque au bord de l’eau scintillante.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

14
©commons.wikimedia.org/Hevesli

Nisantasi

Souvent délaissé dans les guides de voyages, Nisantasi est un quartier d’élite et haut de gamme où le mot principal sur la langue est argent ! Osmanbey, qui est le cœur du quartier, abrite la rue Abdi Ipekci, la rue la plus chère du pays. Son statut de premier plan découle des marques de shopping de luxe, notamment Louis Vuitton, Armani et Dolce Gabanna, qui ont implanté des magasins dans le quartier. Ajouter à cela la présence de grands restaurants internationaux ; si l’argent n’est pas un problème pour vous, Nisantasi est fait pour vous !

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

15
Centre commercial Cevahir İstanbul ©flickr.com/hagengraf

Sisli

C’est ici que se trouve la vie quotidienne de la population d’affaires – les rues regorgent de banques, d’entreprises et de centres commerciaux. Cevahir İstanbul, le plus grand centre commercial d’Europe et le deuxième plus grand au monde (en zone urbaine), se trouve ici.

C’est plus moderne et ordonné que d’autres quartiers de la ville. C’est bien desservi par les voies de communication et le métro et, c’est là que se déroule la vraie vie de la classe moyenne. Si vous voyagez depuis un moment et que vous recherchez une atmosphère très européenne, quelque chose de familier, Şişli est le quartier à ne pas manquer.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

16
Gare de Haydarpaşa à Kadiköy ©commons.wikimedia.org/A.Cihan CÖMERTEL

Kadiköy (continent asiatique)

Kadiköy est l’un des quartiers d’Istanbul qui a connu la croissance la plus rapide au cours des 25 dernières années. Il compte de nombreux magasins, restaurants et divertissements, ce qui en fait un lieu de prédilection des locaux. Kadiköy offre belles promenades le long du Bosphore – et bien sûr, de superbes vues sur le côté européen. Vous serez également accueilli par de charmants marchés de produits alimentaires où vous pourrez faire tous vos achats pour le dîner. Ce quartier a vraiment une atmosphère plus typique. Kadiköy c’est surtout le quartier de la classe moyenne ; c’est un super endroit pour vous immerger dans la vie locale et qui reste moins cher que le côté européen. Et comme il s’agit d’une plaque tournante des transports, il est assez facile et peu coûteux de se rendre dans la partie européenne d’Istanbul pour voir tous les sites touristiques de Sultanahmet.

Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

17
©sutterstock.com/Denicze

Moda (continent asiatique)

La partie asiatique d’Istanbul n’obtient parfois pas le crédit qu’elle mérite, car elle n’est pas encore devenue une destination de choix pour les touristes. Cependant, le quartier de Moda vaut vraiment le trajet en ferry, en raison de son atmosphère très locale, sans la moindre prétention. Vous trouverez de nombreux cafés, restaurants, bars et boutiques ouverts dans la rue Moda Caddesi et dans les environs. La plage de Moda est également un endroit idéal pour une longue promenade au cas où vous voudriez admirer le côté européen de loin.

Plus tard dans la soirée, la rue Kadife est l’endroit où tout le monde finit par aller car la plupart des bars et des pubs animés du quartier se trouvent tous dans cette zone.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

18
©CityBreaker

Les îles des Princes

Techniquement, les îles des Princes ne sont pas un quartier mais méritent d’être connues, car Büyükada (la plus grande île) et ses rues piétonnes sont une attraction touristique fortement conseillée. À l’origine, ces quatre îles étaient un lieu d’exil pour les dignitaires byzantins et ottomans, les vieilles demeures bordant les rues témoignent des tendances architecturales ottomanes typiques !

Situées dans la mer de Marmara parallèlement à la côte asiatique, les îles des Princes sont accessibles par ferry (1h de trajet) depuis les côtés européen et asiatique d’Istanbul. Si vous recherchez un peu de paix, de calme et de détente lors de votre voyage à Istanbul, ne manquez pas de vous échapper sur ces magnifiques îles pour un jour ou deux ! Sur les îles il n’y a pas de voitures autorisées, donc tous les transports sur roues se font à cheval et en buggy. Si vous venez pendant la semaine, vous ne rencontrerez qu’une poignée de personnes, mais les week-ends d’été, de nombreux résidents d’Istanbul quittent la ville et se rendent dans les îles.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

Découvrir l’ensemble de ces lieux dans GoogleMaps

CET ARTICLE PEUT VOUS INTÉRESSER