L’impact culturel de l’Autriche dépasse de loin la petite taille du pays. Du 18ème au début du 20eme siècle, le pays a accueilli certains des artistes et musiciens les plus célèbres du monde, donnant naissance à ou hébergeant des grands noms comme Beethoven, Mozart et Gustav Klimt. L’épanouissement des arts est dû en grande partie au soutien des monarques des Habsbourg, dont l’amour pour l’architecture grandiose, la musique et la collection d’art a transformé l’Autriche, et en particulier Vienne, en une capitale culturelle qui n’a rien à envier à Paris, Rome ou Londres. En parcourant une ville comme Vienne, vous parcourez l’histoire ; la ville possède un certain nombre de trésors culturels, exposés dans plus d’une centaine de musées, mais également dans des collections d’histoire naturelle, des palais royaux transformés en de vastes expositions publiques et des musées dédiés à des communautés viennoises spécifiques.

Lors d’un premier voyage à Vienne, il peut être difficile de décider sur laquelle de ces remarquables collections se concentrer ; voici une liste non exhaustive des musées de Vienne. Préparez-vous à être ébloui par leurs richesses.

Astuce pour les amateurs de musées : si vous avez prévu de visiter la majorité des musées de Vienne ainsi que ses principales attractions, découvrez si vous pouvez économiser de l’argent et sauter les files d’attente.

↓↓↓

Sommaire

Voir la carte

1
©shutterstock.com/canadastock

Kunsthistorisches Museum, le Musée des Beaux-Arts

Le Kunsthistorisches Museum de Vienne est installé dans un magnifique bâtiment créé expressément pour montrer les formidables collections d’art de la famille royale des Habsbourg. Ce musée possède la plus grande collection Bruegel au monde, dont son chef-d’œuvre la Tour de Babel et expose les principales œuvres de Raphaël, Rembrandt, Rubens, Tintoret, Titien, Vermeer et Velazquez.

Les spécialités du musée sont la peinture tardive de la Renaissance italienne, la peinture baroque et flamande, mais également l’art grec et romain classique ainsi que des collections égyptiennes (momies, sarcophages et papyrus). Le musée abrite aussi des collections éclectiques et de niche, comme des instruments de musique anciens, des pièces de monnaie et une armurerie royale. Des visites guidées sont disponibles. Le café du musée mérite une visite, en particulier pour son atrium et ses hauts murs et plafonds élégamment décorés.

Café du musée ©commons.wikimedia.org/Dguendel

Le musée surplombe la Maria-Theresien-Platz, dont le point phare est le grand monument à l’impératrice Marie-Thérèse. La statue a été commandée par Franz Joseph I et a été dévoilée en 1887. Ce monument massif représente l’impératrice sur son trône alors qu’elle était entourée de personnages majeurs de son époque, dont un certain nombre de généraux à cheval. Les hauts-reliefs représentent des figures illustres des domaines de la politique, de l’économie et des arts, dont Haydn, Gluck et Mozart.

Pour des expériences alternatives au musée, venez aux KunstSchatzi (16€) des soirées organisées avec DJ, cocktails et visites passionnantes sur un thème spécifique, ou participez à une chasse au trésor pour adultes à travers la collection égypto-orientale inspirée du Da Vinci Code (à partir de 4 personnes / 112€ pour 4).

Entrée : 16€ adulte / gratuit pour les -19 ans
Ticket combiné avec le Trésor des Habsbourg : 22€
► Vienna City Card : -1€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
► Ouverture : tous les jours, sauf le lundi, de 10h à 18h / le jeudi de 10h à 21h.
Ouvert tous les jours de juin à août et du 15 oct. au 19 janv.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

2
©shutterstock.com/Alessandro Cristiano

👪 Naturhistorisches Museum, le Musée d’Histoire Naturelle

Mieux connu pour son immense salle des dinosaures et pour la plus grande exposition de météorites au monde (qui comprend la météorite Tissint de Mars tombée au Maroc en 2011), le Musée d’histoire naturelle de Vienne (Naturhistorisches Museum) est un endroit fascinant à visiter. Le musée a été conçu en même temps que le Kunsthistorisches Museum qui se trouve juste en face. Ses 39 salles d’exposition retracent des sujets tels que les origines et le développement des humains et l’évolution de la culture humaine depuis la préhistoire. L’un de ses trésors les plus rares est la Vénus de Willendorf, une figurine de poterie datant d’environ 28 000 à 25 000 avant notre ère. Avec plus de 30 millions d’objets, la collection du musée est l’une des plus importantes d’Europe et de nouveaux ajouts arrivent tout le temps : minéraux, pierres précieuses, météorites, fossiles, squelettes d’animaux, expositions de divers insectes et mammifères et même quelques taxidermies d’espèces éteintes.

La dernière nouveauté du musée est son planétarium numérique avec projection de films passionnants sur la terre et son développement.

Le bâtiment a ouvert ses portes en 1889 et est lui-même une œuvre d’art, en particulier la magnifique peinture au plafond au-dessus de l’escalier principal. La façade du bâtiment est également fascinante en soi : les visiteurs peuvent apercevoir des sculptures de figures mythologiques et allégoriques, telles que Neptune et Helios, ainsi que des scientifiques comme Johannes Kepler et Sir Isaac Newton. Une variété d’ateliers amusants et d’options de visites guidées sont disponibles, et des audioguides sont fournis sur demande.

► Entrée : 12€ adultes / 10 € séniors / 7€ étudiants / gratuit pour les -19 ans
► Vienna City Card : -2€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
► Ouverture
: tous les jours (sauf mardi) de 9h à 18h30 / jusqu’à 21h le mercredi

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus Retour au Sommaire ●

3
©shutterstock.com/Radu Bercan

Léopold Museum

L’art moderne de 1880 à la Première Guerre Mondiale se trouve ici, dans un cube de calcaire baigné de lumière, avec un excellent café qui porte le même nom.
Le musée Léopold, abrite une collection d’art symboliste et expressionniste autrichien et des œuvres du célèbre mouvement de la Sécession, dirigé par Gustav Klimt. Le musée possède également la plus grande et la plus précieuse collection au monde d’œuvres d’Egon Schiele, l’un des peintres modernes les plus aimés d’Autriche.

Il y a plus de six cents peintures à l’huile exposées et plus de trois mille aquarelles que les visiteurs peuvent apprécier dans les galeries présentant des pièces des mouvements Art nouveau et Art déco qui sont parmi les plus populaires du musée. Avec des sculptures, de la porcelaine, des sculptures sur bois et plus encore exposées le Musée Léopold a beaucoup à offrir.

©City Breaker

Si vous aimez la période du tournant du siècle et de sa nouvelle vision esthétique audacieuse faite une détour vers le Palais de la Sécession (Secessionsgebäude) à proximité. Ce bâtiment emblématique en blanc et or représente le mouvement artistique du même nom, dirigé par Klimt et plusieurs autres artistes à la fin du 21ème siècle. Il abrite la magnifique Beethoven Frieze de Klimt, une fresque épique et pourtant étrangement minimaliste créée en 1902 en tant que « manifeste » visuel du mouvement artistique de la Sécession.

► Entrée : 14€ adultes / 10€ pour les -19 ans et les étudiants de -28 ans / gratuit -7 ans (+4€ pour un audioguide)
► Vienna City Card : offre spéciale
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
► Billets combinés : possibles avec Kunsthistorisches Museum (24€), le MAK (23€), le MUMOK (23€) ou la Kunst Haus Wien (22€) 
► Ouverture : du mardi au dimanche de 10h à 18h / jusqu’à 21h le jeudi

Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus Retour au Sommaire ●

4
©shutterstock.com/Radu Bercan

MUMOK Musueum, le musée d’art moderne

Niché dans le quartier des musées, le musée d’art moderne (Museum Moderner Kunst) de Vienne se concentre sur l’art autrichien, y compris l’intense et provocateur actionnisme viennois des années 1960.

Le Mumok est le plus grand musée d’art moderne et contemporain d’Europe centrale. Si vous aimez le Pop Art, le Cubisme, le Futurisme et le Surréalisme, alors cet endroit est fait pour vous puisqu’il présente plus de 10.000 pièces contemporaines et modernes réalisées par des artistes de renom dont Picasso et Warhol.

► Entrée : 13€ adultes (9€ le jeudi de 18h à 21h) / 9,50€ pour les -27 ans (+4€ pour l’audioguide)
► Vienna City Card : -2€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
► Billets combinés : possibles avec le Leopold Museum (23€) et le Centre d’Architecture de Vienne (19,50€)
► Ouverture : lundi de 14h à 19h / du mardi au samedi de 10h à 19h – jusqu’à 21h le jeudi

Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus Retour au Sommaire ●

5
©commons.wikimedia.org/PresseKunsthalleWien

Kunsthalle Wien 

La Kunsthalle Wien est une étape essentielle pour tous ceux qui souhaitent se faire une idée de la vibrante scène d’art contemporain de Vienne. L’énorme bâtiment abrite un flux constant d’expositions temporaires qui mettent en valeur des artistes locaux et mondiaux, ainsi que des mouvements artistiques qui couvrent différents médias. De la photographie à la sculpture en passant par la peinture, les installations vidéo et l’art de la performance, il y en a pour tous les goûts, quel que soit votre support préféré. Ouverte en 1992, la Kunstalle comprend également une bibliothèque sur place dédiée à l’art contemporain, des cafés et une boutique de cadeaux remplie de livres d’art, de gravures et d’autres articles.

► Entrée : 8€ adultes / 2€ étudiants / gratuit pour les -19 ans
► Vienna City Card : -4€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
► Ouverture : du mardi au dimanche de 11h à 19h / jusqu’ à 21h le jeudi

Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus Retour au Sommaire ●

6
©commons.wikimedia.org/Max Wittmann

👪 ZOOM Kindermuseum, le musée des enfants ZOOM

Le musée des enfants ZOOM est situé dans le MuseumsQuartier, un complexe au cœur de Vienne qui a été construit à l’origine pour abriter les écuries impériales et qui comprend maintenant plusieurs musées.

ZOOM propose des expositions et des programmes éducatifs, notamment des ateliers et des démonstrations conçus pour amener les jeunes à réfléchir sur le monde qui les entoure tout en touchant et explorant de nombreux objets et expériences pratiques.

Le musée comprend notamment une salle sur le thème de l’océan, avec un matelas à eau, des objets colorés et un tunnel de miroirs ; il y a également un studio où ils peuvent s’exprimer artistiquement ainsi qu’une salle où ils peuvent faire des films et des sons d’animation. C’est un musée où les enfants sont très actifs.

Après avoir profité des activités du musée, adultes et enfants peuvent se détendre dans la cour du MuseumsQuartier, c’est l’un des endroits les plus animés de Vienne. Tous les programmes et animations du musée démarrent à heures fixes, alors assurez-vous de consulter le site Web avant de partir.

► Entrée : 6€ adultes / gratuit pour les enfants
Vienna City Card : -1€
► Ouverture 
: du mardi au vendredi de 8h à 16h / le samedi et le dimanche de 9h45 à 16h

  ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

7
©commons.wikimedia.org/MOs810

Architekturzentrum Wien, le centre d’architecture de Vienne

L’Architekturzentrum Wien (Az W) est le musée autrichien de l’architecture. Exploitant pleinement ses 2000 m² d’espace, le musée montre, discute et étudie comment l’architecture et le développement urbain façonnent la vie quotidienne de chacun de nous.

Le vaste programme proposé à l’Architekturzentrum Wien comble le fossé entre les spécialistes et ceux qui sont simplement des experts de la vie quotidienne. Il comprend des expositions internationales sur des thèmes spéciaux, une exposition permanente sur l’architecture autrichienne et un total de plus de 500 événements chaque année : congrès, ateliers, conférences, visites guidées, excursions, séries de films … En tant que musée autrichien de l’architecture, l’Az W s’est imposé sur la scène internationale comme un centre exceptionnel d’enseignement et de recherche. Il offre une collection inégalée d’architecture autrichienne des 20ème et 21ème siècles et un service complet pour les chercheurs et tous ceux qui s’intéressent à l’architecture.

L’Az W se considère comme une institution tournée vers l’avenir où les connaissances ne sont pas seulement collectées mais également communiquées. À la base, l’accent est mis sur la dimension sociale de l’architecture, ce qui soulève des questions sur la justice distributive dans l’environnement bâti, sur le vivre ensemble dans une société de plus en plus diversifiée et sur la gestion des ressources.

N’hésitez pas à prendre une pause dans le très beau café-restaurant Corbaci du centre. Les architectes français Anne Lacaton et Jean Philippe Vassal, dont la philosophie de construction est basée sur l’utilisation intelligente de matériaux à bas prix, étaient responsables de la conception et de l’exécution du Az W Café Restaurant Corbaci. Le motif des dalles de plafond a été conçu spécialement pour cet espace par l’artiste turc Asiye Kolbai-Kafalier en collaboration avec les architectes et a été produit à Istanbul. Le restaurant sert une cuisine viennoise avec une touche orientale.

Café Restaurant Corbaci ©commons.wikimedia.org/Wien.max

Entrée : 9€ adultes / 7€ étudiants -27 ans et séniors / 2,50€ enfants / gratuit -6 ans
Vienna City Card : -2€
Ouverture : tous les jours de 10h à 19h

  ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

8
Chambre de style Biedermeier (1820-1825) ©commons.wikimedia.org/Vassil

Hofmobiliendepot, la collection de meubles impériaux

Largement considérée comme l’une des collections de meubles les plus importantes (sinon la plus importante) au monde, la collection de meubles impériaux (Hofmobiliendepot) – qui fait partie de la collection de musées du palais de Schönbrunn – se concentre principalement sur des objets qui appartenaient autrefois à la monarchie des Habsbourg.

À l’origine un entrepôt pour la vaste gamme de mobiliers bien catalogués et inventoriés de la famille, cette collection spectaculaire abrite aujourd’hui plus de 165 000 articles collectés sur trois siècles. Les expositions comprennent des présentations du mobilier impérial ainsi qu’une variété de styles d’ameublement tels que Biedermeier, l’Historicisme et la Modernité Viennoise (avant-gardiste), ainsi que la conception de meubles contemporains. Les points forts incluent les trônes impériaux ainsi qu’une collection unique de crachoirs et de commodes.

Entrée : 10,50€ adultes / 9,50 pour les 19-25 ans / 6,50€ pour les 6-18 ans (+2€ environ pour une visite guidée)
Vienna City Card : 6,50€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
Billet combiné : la Hofburg + le palais de Schönbrunn + la collection de meubles impériaux – 36€ (billetterie en ligne)
►  Ouverture : du mardi au dimanche de 10h à 18h

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

9
©commons.wikimedia.org/Isiwal

👪 Haus des Meeres, la maison de la mer 

L’aquarium de Vienne se trouve dans une ancienne tour anti-aérienne (tour de Flak) de la Seconde Guerre mondiale à Esterházypark. La Haus des Meeres – Aqua Terra Zoo abrite plus de 10 000 créatures vivant sous l’eau ainsi que sur terre. Ce dernier comprend des crocodiles, des singes et des chauves-souris frugivores que l’on peut voir à Krokipark et à la Maison des Tropiques. L’aquarium lui-même est agréable, mais pas extraordinaire par rapport à d’autres aquariums dans le monde.

La meilleure partie de la Haus des Meeres est le café restaurant situé sur le toit. C’est l’un des seuls lieux publics du centre-ville où vous avez vraiment une vue complète à 360°.

► Entrée : 19,90€ adultes / 14,90€ jusqu’à 27 ans et pour les séniors / 8,90€ pour les 6-15 ans / 5,90€ pour les 3-5 ans
► Vienna City Card : cadeau spécial
Ouverture : tous les jours de 9h à 20h

  ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

10
©commons.wikimedia.org/Manfred Werner

👪 Technisches Museum, le musée de la technique

Ceux qui sont intéressés par le fonctionnement des choses devraient visiter le Technisches Museum, l’un des musées les plus grands et les plus intéressants de Vienne.

Commandé par l’empereur François-Joseph I, le Technisches Museum a ouvert ses portes en 1918 et ses vastes collections sont dédiées au domaine des innovations technologiques.Il y a tellement de choses à voir et tant d’expériences scientifiques à essayer vous pourriez ne pas avoir assez d’une journée pour parcourir les quatre étages du musée. Des machines à vapeur géantes aux instruments de musique, en passant par des modèles de bateaux massifs, des machines à laver obsolètes, ou des avions de grande taille, le Musée de la Technique a acquis toutes sortes d’objets et d’appareils du passé au cours du siècle dernier. Science, physique, astronomie, énergie, mine, environnement, urbanisme, ingénierie, communication, transports, électronique, design, tout ce qui touche à la technologie est présenté, expliqué et démontré.

Il y a plusieurs films, de nombreuses expériences interactives et même un vrai studio de télévision où vous pouvez devenir le présentateur d’un jour ; tous illustrent l’impact des développements technologiques sur notre vie quotidienne.

De nombreux objets du Technisches Museum reflètent également la contribution de l’Autriche au développement de la technologie moderne. Les expositions vont du début du 19ème siècle à nos jours. Les sections les plus anciennes des collections datent en fait d’objets qui ont été initialement collectés par les Habsbourg, tandis que ceux des 20ème et 21ème siècles examinent le développement technologique à la fois dans l’utilisation industrielle et les articles de consommation.

Pour un supplément de € 3,50 (adultes et enfants), vous pouvez assister à une démonstration haute-tension ou visiter une mine de charbon.

► Entrée : 14€ adultes / 12,50€ étudiants de 19-17 ans / gratuit pour les -19 ans
Vienna City Card : -20%
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
► Ouverture : du lundi au vendredi de 9h à 18h / le samedi, dimanche et jours fériés de 10h à 18h / du 1er juillet au 31 août de 10h à 18h

 ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

11
©pixabay.com/julius_silver

Le palais Albertina

Avec une collection colossale de dessins et aquarelles (plus de 45 000), livres (35 000) et impressions (plus d’un million de feuilles imprimées), l’Albertina abrite la plus grande collection de matériel graphique au monde. Couvrant plus de cinq siècles d’art, la collection du musée, fondée en 1776 par le gendre de Marie Thérèse – le duc Albert de Saxe-Teschen, examine de manière approfondie les différentes écoles européennes qui se sont révélées si influentes et expose d’innombrables chefs-d’œuvre de certains de leurs étudiants les plus célèbres. Les points forts comprennent des exemples de l’école allemande après le 15ème siècle, en particulier des œuvres d’Albrecht Dürer, ainsi que de l’école autrichienne à partir du 18ème siècle, y compris des œuvres de Gustav Klimt. D’autres artistes internationaux y sont représentés : Edvard Munch, Francisco Goya et Pablo Picasso. Les collections spéciales de l’Albertina comprennent des papiers historiques et des assortiments de cartes à jouer, des caricatures, des livres illustrés et des portefeuilles, ainsi que des affiches et des plaques d’impression originales de l’époque de Dürer.

Située dans un spectaculaire palais néoclassique, l’Albertina vaut certainement le détour.

Entrée : 16,90€ adultes / 12,90€ à partir de 65 ans / 11,90€ pour les -26 ans / gratuit pour les -19 ans
Vienna City Card : -2€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
Ouverture : tous les jours de 10h à 18h / jusqu’à 21h le mercredi et vendredi

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

12
©Bwag/Wikimedia

La Hofburg et le musée de Sissi 

En visitant la Hofburg vous aurez accès aux appartements impériaux (Kaiserappartements), au Sisi Museum ainsi qu’à la collection d’argenterie (Silberkammer).

Parmi les chambres de la Hofburg accessibles au public, certaines des plus intéressantes sont celles des appartements de l’empereur François Joseph, dont la plupart restent dans leur état d’origine. Le somptueux salon des appartements de l’impératrice Elisabeth est considéré comme la plus belle pièce du palais, et son Grand Salon abrite de belles collections de meubles Louis XIV et de vases en porcelaine de Sèvres.

©City Breaker

Au cœur du palais de la Hofburg, le musée de Sissi est consacré à la vie de l’impératrice Elisabeth (ou Sissi), la plus vénérée des membres de la royauté autrichienne. Offrant un aperçu de sa vie privilégiée – ainsi que celle de l’aristocratie européenne au 19ème siècle – le musée abrite plus de 300 objets personnels qui appartenaient autrefois à l’impératrice. Les points forts comprennent des vêtements, tels que des gants et des robes. Les autres expositions incluent une réplique de sa voiture impériale, des notes concernant son régime de beauté strict et – quelque peu effrayant, mais fascinant néanmoins – ainsi que son masque mortuaire fabriqué après son assassinat.

Entrée appartements impériaux, le musée de Sissi et la collection d’argenterie : 15€ adultes / 9€ pour les 6-18 ans / 14€ pour les 19-25 ans
Vienna City Card : -1€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
Billet combiné : avec le le palais de Schönbrunn et la collection de meubles impériaux – 36€ (billetterie en ligne)
Ouverture : ouvert tous les jours de 9h à 17h30 de septembre à juin, puis jusqu’à 18h en juillet et août.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

13
©flickr.com/bruchez

Kaiserliche Schatzkammer, le Trésor impérial

Faisant partie des vastes collections du palais de la Hofburg et situé à côté de la « nouvelle aile » du Musée d’histoire de l’art, le Trésor impérial abrite des objets précieux – religieux et non religieux – qui représentent 1000 ans d’histoire européenne.

Parcourez ses 21 salles opulentes pour admirer les trésors qui appartenaient autrefois à la puissante maison des Habsbourg : insignes impériaux, couronnes, épées et sceptres ; de grosses pierres précieuses telles que des émeraudes et un bol d’agate qui aurait été, selon les rumeurs, le Saint-Graal ; les joyaux de la couronne autrichienne, et même les bizarreries telles que les os et les cornes d’animaux étranges. Il y a même une énorme corne de narval qui serait celle d’une licorne.

En plus de cette remarquable collection d’objets laïques, il y a aussi une grande section consacrée aux insignes ecclésiastiques, aux autels et aux images de dévotion. La plupart de ces objets datent de la période baroque. La pièce la plus étonnante de toute la collection est sans doute la Couronne du Saint Empire romain germanique : créée au 10ème siècle, elle a été utilisée pour couronner les empereurs successifs et est richement décorée d’images et de symboles bibliques.

Entrée : 12€ adultes / gratuit pour les -19 ans (+5€ pour un audioguide)
Vienna City Card : -1,50€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
Billets combinés: avec le Kunsthistorisches Museum (22€) ou avec l‘entrainement des chevaux à l’école d’équitation (25€)
Ouverture: tous les jours (sauf le mardi) de 9h à 17h30

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

14
Costume traditionnel de danse – Java ©commons.wikimedia.org/Manfred Werner/Tsui – CC by-sa 3.0

Weltmuseum, le musée du monde

Le Weltmuseum offre une vision post-coloniale fascinante des vastes collections anthropologiques et ethnographiques acquises par les Habsbourg. Le musée, situé dans le palais de la Hofburg, invite les visiteurs à jeter un regard neuf sur ces objets historiques, dont beaucoup ont été obtenus dans des circonstances douteuses. Il abrite plus de 400 000 objets ethnographiques et archéologiques provenant d’Asie, d’Afrique, d’Océanie et d’Amérique.

Le musée possède plus de 250 000 objets ethnographiques, plus de 140 000 photographies historiques et 146 000 publications sur la culture et l’histoire des peuples non européens. En plus de la collection du navigateur britannique James Cook (1728-1779), avec des objets d’Océanie et d’Amérique du Nord, il y a des œuvres précolombiennes comme la dernière coiffe en plumes (appelée Penacho) de l’époque de Montezuma, la grande collection de Johann Natterer de l’expédition autrichienne au Brésil, des bronzes du Royaume du Bénin en Afrique de l’Ouest et quelque 14 000 objets que l’archiduc François-Ferdinand avait collectionnés lors de son tour du monde.

Le Weltmuseum Wien abrite neuf collections :

  • Afrique subsaharienne ;
  • Afrique du Nord, Moyen-Orient, Asie centrale et Sibérie ;
  • Asie de l’Est : Corée, Chine, Japon ;
  • Asie du Sud et du Sud-Est, Himalaya ;
  • Asie du Sud-Est insulaire ;
  • Amérique du Sud ;
  • Océanie et Australie ;
  • Amérique du Nord et centrale ;
  • et un collection de photos.

Entrée : 12€ adultes / gratuit pour les -19 ans – votre billet pour le Weltmuseum Wien vous permet d’accéder à l’arsenal impérial du Kunsthistorisches Museum de Vienne.
Vienna City Card : -1€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
Ouverture : tous les jours (sauf le mercredi) de 10h à 18h / jusqu’à 21h le vendredi

  ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

15
©shutterstock.com/aliaksei kruhlenia

La salle d’apparat de la Bibliothèque Nationale d’Autriche

Construite par l’empereur Charles IV et l’impératrice Marie Thérèse de 1720 à 1723, la Bibliothèque nationale d’Autriche reste à ce jour l’une des plus belles bibliothèques du monde. Il est facile de trouver l’entrée car le bâtiment est coiffé d’un grand globe doré soutenu par une statue du dieu grec Atlas. Une promenade à travers la salle d’apparat (Prunksaal) baroque ne manquera pas de vous laisser sans voix.

La décoration en marbre de la bibliothèque est fantastique et les peintures au plafond sont parmi les meilleures pour tous les bâtiments de son époque. Les peintures sont si détaillées qu’il n’est pas étonnant qu’elles aient pris 7 ans de plus pour être achevées après l’ouverture de la bibliothèque. Les scènes montrent les vertus des dirigeants des Habsbourg ainsi que des représentations de leurs territoires. La dynastie des Habsbourg commença une collection de bibliothèque privée dès les années 1300. Cela signifie que la nouvelle bibliothèque a été remplie de plus de 400 ans de trésors le jour de son ouverture.

Deux des expositions les plus populaires organisées par la bibliothèque sont les impressionnants musée du papyrus et musée du globe. Le musée du Papyrus est mieux accessible par l’entrée des salles de lecture de Heldenplatz tandis que le musée du Globe est juste en bas de la rue (Herrengasse 9).

► Entrée : 8€ adultes / 6€ pour les -27 ans / +3€ pour les audioguides.
► Vienna City Card : -1€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
► Ouverture d’octobre à mai : du mardi au dimanche de 10h à 18h, jusqu’à 21h le jeudi
► Ouverture de juin à septembre : tous les jours de 10h à 18h, jusqu’à 21h le jeudi

● Ouvrir dans GoogleMaps  ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

16
©commons.wikimedia.org/ Politikaner

Globenmuseum, le musée du globe

Jusqu’au 19ème siècle, les globes se présentaient souvent par paire : un globe terrestre et un globe céleste assorti. On ne peut s’empêcher d’observer l’admirable artisanat et la beauté qui étaient autrefois consacrés à ces petites représentations de notre monde.

Visiter le Musée du Globe, c’est remonter dans une époque où tout, y compris les instruments scientifiques, était fait avec soin et talent artistique. Il n’y a pas de meilleure manière d’explorer les façons dont la compréhension de la terre et des cieux, par l’homme, a changé au cours de centaines d’années d’exploration et d’étude. C’est le seul musée public au monde dédié uniquement aux globes et il contient une étonnante collection (le Maritime Museum de Greenwich, en Angleterre, possède également une vaste collection de globes.) Il y a des globes en tissu pliables (qui étaient gonflés avec un soufflet), des globes géants à taille humaine et de minuscules globes de la taille d’une prune, chacun exquisément fait de bois foncé, de lignes fines et de couleurs riches.

Certains des objets les plus intéressants du musée sont les tellurions de laiton. Un tellurion est une horloge surmontée d’un mécanisme décrivant la mise en place du jour, de la nuit et des saisons par le mouvement de la Terre sur son axe et son orbite autour du Soleil. Normalement, l’horloge affiche également la phase lunaire et un calendrier perpétuel sur quatre ans.

► Entrée : 5€ adultes / 4€ étudiants – 27 ans / gratuit pour les -19 ans (+2€ audioguide) – le billet donne accès également au musée du papyrus et au musée de l’espéranto
► Vienne City Card : -1€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
Ouverture d’octobre à mai : du mardi au dimanche de 10h à 18h
Ouverture de juin à septembre : tous les jours de 10h à 18h

  ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

17
©commons.wikimedia.org/ Österreichische Nationalbibliothek

Musée de l’espéranto

L’espéranto, souvent représenté par une étoile verte, a été inventée dans les années 1870 par l’ophtalmologue juif polonais Ludwik Lejzer Zamenhof. Étant donné que Zamenhof parlait le russe, le yiddish, l’allemand, le biélorusse et le polonais, il semble raisonnable qu’il aurait été intéressé par la création d’une langue universelle, si ce n’était pour sa propre satisfaction personnelle.

En 1887, Zamenhof a publié Lingvo internacia. Antaŭ¬parolo kaj plena lernolibro (Langue internationale. Avant-propos et manuel complet), sous le pseudonyme Doktoro Esperanto, ou Docteur Espoir. Zamenhof espérait que l’Espéranto pourrait servir de langue universelle qui unirait le monde et encouragerait la paix.

Jamais officiellement adopté par un pays (à l’exception de la micro-nation de la République de l’Ile de la Rose pendant une courte période), l’Espéranto a fait face à de nombreux opposants féroces. Hitler a déclaré dans Mein Kampf que l’Espéranto était une langue qui serait utilisée pour unir les juifs du monde. Tous les enfants de Zamenhof et de nombreux autres espérantistes ont été tués pendant la Shoah. Le gouvernement japonais d’avant-guerre a déclaré que les espérantistes étaient comme des pastèques, « verts à l’extérieur, rouges à l’intérieur ». De même, Staline considérait l’espéranto comme une langue d’espions. Naturellement, Joseph McCarthy aussi. Cela ne veut pas dire que Zamenhof a complètement échoué : quelques personnes ont appris à parler l’Espéranto, et le fait que des hommes comme Hitler et Staline aient même pris la peine d’y répondre témoigne de son influence.

LE SAVIEZ-VOUS ? Le financier et milliardaire américain George Soros avait pour langue maternelle l’Espéranto. William Shatner a connu l’espéranto pour le film d’horreur tout en espéranto, «Incubus» (Shatner l’a apparemment parlé avec un fort accent canadien-français). Le dictateur yougoslave Josip Broz Tito était un espérantiste amateur, et les papes Jean-Paul II et Benoît XVI sont connus pour avoir donné des bénédictions en espéranto. Jules Verne (20 000 lieues sous les mers), Leo Tolstoy (Guerre et paix) et J.R.R. Tolkein (Le Seigneur des anneaux) était également tous des locuteurs, des apprenants et des passionnés de la langue. L’espéranto s’est même rendu dans l’espace avec le cosmonaute hongrois et espérantiste Bertalan Farkas, ainsi qu’avec les dessins du jeune espérantiste Petr Ginz.

Le musée perpétue cette tradition et contient un éventail impressionnant d’objets d’espéranto, des sodas aux cigarettes en passant par le dentifrice d’espéranto. Il contient également une carte de ceux qui détiennent le Servo Passaporto, illustrant un système grâce auquel les locuteurs d’espéranto peuvent parcourir le monde et rester gratuitement avec d’autres locuteurs d’espéranto.

► Entrée : 5€ adultes / 4€ étudiants – 27 ans / gratuit pour les -19 ans (+2€ audioguide) – le billet donne accès également au musée du globe et au musée du papyrus
► Vienne City Card : -1€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
Ouverture d’octobre à mai : du mardi au dimanche de 10h à 18h
Ouverture de juin à septembre : tous les jours de 10h à 18h

  ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

18
©shutterstock.com/Sharp_eye

👪 Museum der Illusionen, le Musée des Illusions 

Avez-vous déjà pensé que vous voyez une chose, mais réalisez soudainement que vos yeux vous jouent des tours ? La plupart d’entre nous connaissent ce sentiment de désorientation et, dans de nombreux cas, c’est à cause d’une illusion d’optique. Et même si ces moments peuvent parfois être terriblement éprouvants pour les nerfs, les illusions d’optique sont aussi un moyen amusant de forcer vos yeux … et votre cerveau – hors de leur zone de confort.

C’est là qu’intervient le Musée des Illusions. Le musée contient 70 hologrammes, stéréogrammes et illusions d’optique conçus pour vous faire perdre votre perception de la réalité.

Une exposition du musée joue particulièrement sur cette illusion de mouvement, c’est le tunnel Vortex. Vous êtes placé sur un pont entièrement stable qui est encapsulé par un cylindre en rotation. Une fois à l’intérieur, votre cerveau pense que le pont tourne, mais alors que ce n’est que le cylindre qui tourne… à cet instant votre cerveau ne pourra pas croire ce que voient vos yeux !

Une autre grande illusion se trouve dans une salle où, selon l’endroit où vous vous situez, vous aurez l’air plus grand ou plus petit que vos compagnons.

Dans ce musée vous n’admirez pas seulement une œuvre, vous essayez de comprendre son fonctionnement. Il n’y a pas de billet coupe fil, donc même si vous achetez vos billets en ligne il vous faudra faire la queue. S’il y a une longue file d’attente, généralement un magicien du musée vous laissera passer si vous voyagez avec des enfants.

► Entrée : 12€ adultes / 10€ pour les étudiants et les séniors / 8€ pour les 5-18 ans / gratuit pour les 0-4 ans
► Vienna City Card : -2€
► Ouverture de mai à octobre : tous les jours de 10h à 20h

● Ouvrir dans GoogleMaps  ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

19
©Bwag/Wikimedia

Uhrenmuseum, le musée de l’heure

Le musée de l’heure est installé dans la Harfenhaus (maison des harpistes), l’une des plus anciennes maisons de Vienne. Avec environ 1 000 horloges, cette vaste collection illustre le développement des horloges du 15ème siècle à nos jours.

Il convient de noter en particulier l’horloge astronomique de 230 ans, construite par un frère augustinien. Elle a été construite en 1679 et a été calibrée jusqu’en l’an 9999 ; c’est une magnifique pièce d’ingénierie. Avec des couches sur des couches d’engrenages dorés, et plus de 30 lectures et cadrans, cette horloge est tout simplement magnifique.

Tout est organisé par ordre chronologique. Les points forts inclus une exposition d’horloges avec des visages illustrés, de magnifiques montres-lanternes autrichiennes de la période Biedermeier, des montres-bracelets à bijoux, une collection de montres de tranchées de la Première Guerre mondiale et, bien sûr, l’expérience incroyable d’entendre un orchestre de carillons à chaque heure. Des visites guidées en anglais sont disponibles.

► Entrée : 7€ adultes / 5€ étudiants – 27 ans / gratuit pour les -19 ans
► Vienne City Card : 5€
Ouverture : du mardi au dimanche et jours fériés, de 10h à 18h

  ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

20
©facebook.com/TimeTravelVienna

👪 Time Travel Adventure World

Si vous êtes désireux de découvrir l’histoire autrichienne mais sur une note plus légère, visitez le musée interactif Time Travel Vienna. En 50 minutes, vous voyagerez à travers 2 000 ans d’histoire viennoise. Au programme un cinéma 5D, un tour en calèche (fiacre) et une valse viennoise pour ne citer que quelques-unes des attractions. Vous découvrirez également les anciennes caves à vin du monastère Saint-Michel et frissonnerez en voyant Vienne ravagée par la Peste ou en découvrant ce que c’est de vivre dans un abri anti-aérien de la Seconde Guerre mondiale.

Les visites sont en allemand, mais des audioguides sont disponibles. Les visites commencent toutes les 20 minutes 00, 20, 40), les temps d’attente ne sont donc pas vraiment longs.

Entrée : 19,90€ adultes / 17,90€ pour les étudiants et +55 ans / 15,90€ pour les 5-14 ans (économiser jusqu’à 3€ par ticket en achetant vos billets en ligne)
Vienna City Card : -5€
Ouverture : tous les jours de 10h à 20h

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

21
©shutterstock.com/Halfpoint

Dialogue dans le noir

Quiconque a toujours voulu savoir comment les aveugles perçoivent le monde a désormais la possibilité de l’apprendre dans l’abbaye des écossais (Schottenstift) de Vienne lors du « dialogue dans le noir » (Dialog im Dunkeln) où les aveugles et les voyants échangent leurs rôles. Des guides aveugles guident les visiteurs dans des situations quotidiennes – dans une obscurité totale.

Sur une surface d’environ 1 000 m², les visiteurs expérimentent le quotidien des personnes aveugles : circulation routière, shopping ou visite d’un bar « à l’aveugle ». Des sons variés, du vent ou différents types de sols enrichissent l’éventail des perceptions. Une installation spéciale en coopération avec Light for the World permet aux visiteurs de découvrir comment vivent les aveugles en Afrique.

Dans l’obscurité, il est particulièrement important de trouver une langue commune.
Toutes les visites peuvent être réservées en allemand ou en anglais. Les visites commencent toutes les 15 minutes avec un groupe de 8 personnes maximum. Chaque visite dure environ une heure.

Outre les visites guidées, un dîner dans l’obscurité est également proposé, les visiteurs ayant la possibilité de profiter d’un menu de 4 plats dans l’obscurité totale après une visite.

► Entrée : 19€ adultes / 16,50€ pour les étudiants et séniors / 14,50€ pour les -19 ans
Vienna City Card : -5,50€
Ouverture : du mardi au vendredi de 9h à 18h / le samedi de 10h à 19h / le dimanche et jours fériés de 13h à 19h

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

22
Mémorial de l’Holocauste de Vienne ©commons.wikimedia.org/Hans Peter Schaefer

Jüdisches Museum Wien, le musée juif de Vienne

Vienne a historiquement abrité l’une des communautés juives les plus importantes et les plus dynamiques d’Europe, qui au cours des siècles a énormément contribué à la culture, l’art, la science et la musique autrichiens. Du psychanalyste Sigmund Freud au philosophe Ludwig von Wittgenstein, les Juifs viennois ont laissé des traces indélébiles sur la culture viennoise.

Le Jüdisches Museum Wien est le premier musée du monde consacré à la culture, à l’histoire et aux pratiques religieuses juives de l’époque médiévale à nos jours ; il a ouvert ses portes à Vienne en 1895. Il a été fermé et pillé par les nazis en 1938, mais a ré-ouvert sous sa forme actuelle sur la Dorotheergasse après d’importants travaux de rénovation en 2011, même si de nombreux objets précieux de sa collection sont toujours manquants. Le musée détaille le rôle que les Juifs viennois ont joué dans le développement de la vie urbaine, jusqu’à ce qu’ils deviennent la cible de violences pendant la Seconde Guerre mondiale.

La population juive de Vienne a été décimée par la domination nazie – quelques 130 000 personnes ont fui le pays et plus de 65 000 ont été envoyées dans des camps de concentration (dont seulement 2 000 ont survécu). Miraculeusement, les collections regorgent d’objets qui ont été soigneusement transmis de génération en génération, des photographies de famille aux copies de journaux de résistance clandestins.

Située en contrebas du musée, la synagogue Mittelalterliche (synagogue médiévale) offre un regard plus authentique sur l’histoire de la vie juive à Vienne. Construite au milieu du 13ème siècle, cette synagogue était autrefois l’une des plus grandes du monde. Elle a été systématiquement ravagée à partir du 14ème siècle, le quartier environnant étant victime de pogroms. Terminez votre visite du quartier par une visite au mémorial de l’Holocauste conçu par l’artiste britannique Rachel Whiteread et situé sur la Judenplatz (ancien ghetto juif). Le site de la Judenplatz propose également une visite virtuelle fascinante et émouvante de la vie juive viennoise au 14ème siècle.

Entrée : 12€ adultes / 10€ pour les +65 ans / 8€ étudiants jusqu’à 27 ans / gratuit -18 ans
► Vienna City Card : -2€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
Ouverture : tous les jours (sauf le samedi) de 10h à 18h

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

23
Salle d’attente ©commons.wikimedia.org/PhilEOS

Musée Sigmund Freud

Sigmund Freud, le fondateur de la psychanalyse, a vécu à l’adresse Bergasse 19 jusqu’en 1938, lorsque la persécution des nazis contre les résidents juifs de la ville l’a contraint, lui et sa famille, à fuir en Angleterre en 1938. C’est ici qu’il a écrit ses théories, y compris les rêves et leur signification, et a reçu l’annonce officielle en 1902 que l’empereur lui avait décerné une chaire universitaire.

La maison a été transformée en musée en 1971 avec l’aide d’Anna Freud, sa fille. Seules les salles de travail de Freud sont ouvertes au public, y compris le vestibule et la salle d’attente – tous deux aménagés exactement comme ils l’étaient à l’époque de Freud – ainsi que sa salle de consultation (son célèbre canapé réside au Musée Freud à Londres), et son bureau. Vous y découvrirez sa collection d’antiquités et bon nombre d’objets personnels, des images d’archives rares de Freud et pourrez lire tout sur ses patients les plus intrigants.

En plus de donner un aperçu fascinant de la façon dont Freud a développé ses théories, le musée est une fenêtre mobile sur la vie juive à Vienne au 20ème siècle et possède l’une des meilleures boutiques de cadeaux de la ville.

Entrée : 9€ adultes / 6€ pour les étudiants jusqu’à 27 ans / 3€ pour les 12-18 ans
Vienna City Card : -3,50€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
Ouverture : tous les jours de 10h à 18h

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

24
©commons.wikimedia.org/ Gryffindor

Musée médical Josephinum

Voici l’une des meilleures collections de modèles anatomiques en cire au monde. Autrefois une académie pour les aspirants chirurgiens de l’armée impériale, le Josephinum est maintenant un musée médical abritant la deuxième plus grande collection de modèles anatomiques en cire au monde et la plus grande collection de modèles obstétriques en cire.

Protégés dans leurs étagères d’origine en bois de rose et en verre vénitien de la fin des années 1700, les 1192 modèles de parties du corps démembrées et de figures entières ont été créés pour former les étudiants en médecine à une époque où la dissection des cadavres était encore compliquée, inconvenante et, dans certains endroits illégale.
Les détails sont d’une précision exquise, jusqu’au fil trempé dans de la cire servant de veines et d’artères.

LE SAVIEZ-VOUS ? Afin de ramener ces 1192 objets fragiles de l’atelier des artistes de cire de Florence jusqu’à Vienne au 18ème siècle, les modèles ont minutieusement traversés les Alpes par cheval, puis ont transité par le Danube le reste du chemin jusqu’à leur nouvelle demeure.

Le plus beau modèle est sans doute la Vénus anatomique. La femme de cire, inspirée par la déesse de la beauté, est allongée sur le dos dans un cercueil en verre avec sa poitrine ouverte pour révéler son fonctionnement intérieur. Avec des cheveux longs, des cils, des perles et un bandeau en or, ce corps blanc neige éviscéré est un exemple exquis du mariage de l’art et de la science au 18ème siècle. Le musée possède également une grande collection d’instruments médicaux anciens.

Les modèles en cire de Clemente Susini, laborieux à produire et incroyablement fragiles, ne peuvent être vus que dans quelques autres endroits à travers le monde, notamment le musée La Specola de Florence, le musée Semmelweis de Budapest et le musée d’anatomie de l’université de Cagliari.

Actuellement, le musée Josephinum est fermé en raison de travaux de rénovation importants. Selon le site Internet, il restera fermé au cours des prochaines années. À la place, vous pourriez être intéressé par la visite du musée anatomo-pathologique du Narrenturm.

  ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

25
©commons.wikimedia.org/Guenter09

Narrenturm, la tour des fous

Cet ancien asile d’aliénés abrite désormais le musée de pathologie et d’anatomie de Vienne (Pathologisch-anatomisches Bundesmuseum Wien).

Signifiant Tour des Fous, la Narrenturm a été l’un des premiers asiles d’aliénés d’Europe continentale jamais construits ; il a été bâti en 1784 et comportait 139 cellules. La construction de la Narrenturm indique une nouvelle vision des malades mentaux – ont a commencé à les distinguer du reste de la société et n’étaient plus classés dans la catégorie générale des pauvres. Avec son apparence de caserne, la tour était une expression visible de la ségrégation, de la stigmatisation et de la criminalisation de comportements socialement déviants. À la fin des années 1790, la tour était devenue complètement obsolète en raison de changements dans la façon dont les patients psychiatriques étaient traités.

Bien que le bâtiment circulaire n’abrite qu’un petit pourcentage de la collection totale du musée, il contient quelques pièces fascinantes. Des crânes déformés par la syphilis, des pots de fœtus défigurés et des MST non traités vous guettent tous depuis les anciennes cellules.

Le musée contient également un cabinet de curiosités recréé avec une défense de narval et des singes taxidermisés. Gardez les yeux ouverts pour le squelette hydrocéphale, vers la fin du musée… même si son énorme tête est difficile à manquer.

► Entrée : 4€
► Vienna City Card : offre spéciale
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
Ouverture : mercredi de 10h à 18h / jeudi de 10h à 13h / samedi de 10h à 13h

  ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

26
©commons.wikimedia.org/Manfred Werner (WMAT)

Volkskundemuseum, le musée de la vie et des arts populaires

Le Volkskundemuseum Wien (Musée autrichien de la vie et des arts populaires) montre l’empire multi-éthnique des Habsbourg comme vous ne l’avez jamais vu auparavant. Découvrez la culture populaire des anciennes terres de la Couronne des Habsbourg, qui s’étendait du Vorarlberg d’Autriche à la Silésie autrichienne, la Galice et la Dalmatie : vous y découvrirez entre autre des armoires et coffres richement peints, des chapeaux de différents styles, des articles ménagers, des modèles de ferme, un poêle en faïence typique richement décoré. La collection du musée est installée dans un palais baroque. Il est petit mais extrêmement intéressant car il vous montre l’envers de la Vienne impériale.

Entrée : 8€ adultes / gratuit pour les -19 ans
Vienna City Card : -2€
Ouverture : du mardi au dimanche de 10h à 17h / jusqu’à 18h le jeudi

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

27
©commons.wikimedia.org/Joseolgon

🎵 Haus der Musik, la maison de la musique

Vienne est depuis longtemps un épicentre musical. C’est ici que des compositeurs de renom tels que Mozart, Beethoven, Haydn, Mahler et Strauss ont vécu, composé et joué. Il est donc difficile de ne pas être tenté de s’arrêter dans un site connu sous le nom de Maison de la Musique (Haus der Musik) pendant votre séjour dans la ville. Ce petit mais fascinant musée présente les œuvres des musiciens d’élite de Vienne avec des expositions mettant en vedette des manuscrits et des octets sonores. Les expositions expliquent également l’évolution du son et la mécanique derrière notre capacité à entendre. De plus, il y a un étage entier dédié à la Philharmonie de Vienne où vous pouvez même utiliser une baguette virtuelle pour diriger les musiciens (attention si vous vous trompez, ces derniers peuvent vous ridiculiser).

Le musée dispose également d’une salle d’écoute prénatale remplie des sons qu’un bébé entend dans l’utérus de la mère. Dans la galerie de sons adjacente, vous pouvez écouter de beaux et moins beaux sons : si vous ne savez pas à quoi ressemble un Furtz (pet), vous le saurez après une visite dans ce musée.

Si vous êtes un fan de musique classique (ou même un fan de la science du son), une visite à la Maison de la Musique est une visite incontournable. C’est aussi un excellent moyen d’initier les enfants à la musique et aux compositeurs dans la capitale mondiale de la musique.

► Entrée : 14€ adultes / 10€ pour les +12 ans, étudiants et les séniors / 6€ pour les -12 ans / gratuit pour les -3 ans
► Vienna City Card : -4€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
► Billet combiné : avec la maison de Mozart 18€ adultes / 12€ étudiants / 8€ pour les -12 ans
► Ouverture : tous les jours de 10h à 2h

● Ouvrir dans GoogleMaps  ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

28
©commons.wikimedia.org/MozarthausVienna

🎵 Mozarthaus, la maison de Mozart

Le célèbre compositeur Wolfgang Amadeus Mozart est peut-être né à Salzbourg, mais il a également résidé à Vienne pendant quelques années. Aujourd’hui, vous pouvez visiter la Mozarthaus, située sur la Domgasse 5. C’était son lieu de résidence de 1784 à 1787.

La plupart des objets exposés au musée aujourd’hui datent de l’époque de Mozart et même si ce ne sont pas réellement ses affaires tout cela aide à donner un aperçu de son époque. Les visites commencent au 3ème étage du bâtiment couvrant les détails de l’époque de Mozart à Vienne. Les expositions se concentrent sur l’endroit où Mozart a vécu et joué, qui étaient ses amis et fans, sa relation avec les francs-maçons, sa passion pour les jeux et bien plus encore. La présentation au 2ème étage traite des œuvres célèbres de l’opéra de Mozart qu’il a écrites en vivant ici, et l’appartement du 1er étage se concentre davantage sur Mozart et sa famille. Le sous-sol dispose également d’un espace événementiel sous plafond voûté qui accueille souvent des concerts de piano.

► Entrée : 11€ adultes / 9€ pour les étudiants et séniors / 4,50€ pour les -19 ans
► Vienna City Card : -2€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
► Billet combiné : avec la maison de la musique 18€ adultes / 12€ étudiants / 8€ pour les -12 ans
► Ouverture  : tous les jours de 10h à 19h

● Ouvrir dans GoogleMaps  ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

29
©commons.wikimedia.org/Thomas Ledl

MAK Museum, le musée des arts appliqués

Le Musée des arts appliqués (Museum für angewandte Kunst – MAK) abrite une solide collection de meubles, livres et objets historiques. Ses expositions permanentes se concentrent sur les arts, l’artisanat et le design. Le MAK est un musée très inspirant si vous aimez les intérieurs de maison des 19ème et 20ème siècles. Il possède une grande collection des célèbres chaises Thonet, typiques de nombreux cafés viennois (Thonet était probablement la première histoire à succès du style IKEA de la fin du 19ème siècle). Il existe également des dizaines d’intérieurs de style Empire et Biedermeier.

En plus des grandes collections permanentes qui sont exposées, le MAK accueille également régulièrement des expositions temporaires qui mettent souvent en avant des artistes contemporains émergents.

Le meilleur moment pour visiter le musée est le mardi soir (de 18h à 21h), lorsque l’entrée n’est qu’à 6€. N’hésitez pas à tester le restaurant Salonplafond situé à l’intérieur du MAK ; il sert une fantastique cuisine viennoise moderne.

Entrée : 14€ adultes (6€ le mardi de 18h à 21h) / 10€ étudiants de -27 ans et personnes de +65 ans / gratuit pour les -19 ans
Vienna City Card : -3€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
Ouverture : du mardi au dimanche de 10h à 18h / jusqu’à 21h le mardi. Ouvert le lundi pendant les périodes de vacances scolaires.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

30
©shutterstock.com/emperorcosar

Palais du Belvédère 

Ce gigantesque complexe palatial et jardins se compose de deux palais, le Belvédère Supérieur et le Belvédère Inférieur, et de magnifiques jardins avec bassins et fontaines. Il a servi de résidence d’été aux princes autrichiens dans les années 1600, et notamment pour le Prince Eugène de Savoie.
Le Belvédère est composé de deux palais qui présentent une architecture étonnante et qui se distinguent facilement dans les jardins – le Belvédère supérieur a une façade détaillée avec des demi-tours en forme de dôme vert tandis que le Belvédère inférieur a un design plus simple ; les deux palais font se font face. Abritant l’une des collections d’art les plus importantes de tout le pays, de nombreux grands peintres autrichiens y sont exposés, les galeries dédiées à l’Art nouveau et aux mouvements Fin de Siècle étant particulièrement intéressantes à visiter.

Dans le Belvédère supérieur (Oberes Belvedere), palais baroque et musée d’art le plus visité d’Autriche – vous y découvrirez certains des meilleurs de l’art autrichien, notamment des peintures d’Egon Schiele, Funke, Monet, Van Gogh ainsi qu’une magnifique collection d’œuvres de Gustav Klimt, dont Le Baiser (1908) et Judith (1901).

Au Belvédère inférieur (Unteres Belvedere) vous y découvrirez des expositions d’art temporaires et des événements qui changent tous les 4 mois environs. Des trésors du Moyen Âge vous attendent dans les écuries du palais.

LE SAVIEZ VOUS ? Le nom «Belvédère» signifie «belle vue» et oui, vous pouvez regarder le magnifique panorama de Vienne à partir d’ici.

Comme toujours, les jardins valent vraiment le détour (en particulier au printemps) et le café propose une excellente sélection de gâteaux faits maison. En effet, les jardins sont parmi les plus importants jardins de style français de toute l’Europe et sont divisés en 5 parties autour de la propriété. L’attraction principale est le jardin du palais (gratuit), suivi du jardin privé (accès avec billet du musée), du jardin des sculptures (situé au Belvédère 21 – accès avec billet du musée), du jardin alpin (2€) et enfin du jardin botanique.

Si vous êtes à Vienne au printemps, n’oubliez pas d’aller visiter le jardin botanique près du palais du Belvédère (entrée gratuite). Vous aurez peut-être de la chance de voir des crocus en fleur. Si vous visitez Vienne en décembre, les marchés de Noël du Belvédère sont parmi les plus beaux de la ville ! 

21er Haus, le Belvédère 21
L’ancien musée rénové du 20ème siècle, appelé autrefois 20er Haus, fournit une bonne réponse à ce que les artistes autrichiens ont fait entre 1945 et aujourd’hui. Le Belvédère 21 plaira à tous ceux qui veulent regarder au-delà du Belvédère et du musée Hundertwasser de Vienne. Vous y découvrirez notamment la collection permanente d’Art contemporain des galeries autrichiennes Belvédère ainsi que les œuvres du sculpteur Fritz Wotruba.

L’impressionnant bâtiment a été construit par l’architecte star Karl Schwanzer en 1958 comme pavillon de l’Autriche pour l’exposition universelle de Bruxelles et a reçu le Grand Prix d’Architecture. Avec ses formes claires, ses salles de verre et ses nouveaux matériaux de construction, le pavillon était considéré comme un excellent exemple d’architecture moderne. Il fut ré-ouvert en tant que musée d’art du 20ème et désormais 21ème siècle (d’où son nom de 21er Haus) en 1962.

► Entrée Belvédère inférieur : 12€ adultes / gratuit pour les enfants.
► Entrée Belvédère supérieur : 14€ adultes / gratuit pour les enfants.
► Entrée billet combinée Belvédère inférieur et supérieur : 20€ adultes / gratuit pour les enfants.
► Entrée billet combinée Belvédère inférieur et supérieur + Belvédère 21 : 23€ adultes / gratuit pour les enfants.
Vienna City Card : -1,50€ pour le Belvédère et -2€ pour le Belvédère 21
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
► Ouverture Belvédère inférieur : du jeudi au mardi de 10h à 18h – jusqu’à 21h le mercredi
► Ouverture Belvédère supérieur : tous les jours de 10h à 18h

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus Retour au Sommaire ●

31
©commons.wikimedia.org/Peter Haas / CC BY-SA 3.0

Heeresgeschichtliches, le musée d’histoire militaire

Que vous soyez un passionné d’histoire militaire ou que vous souhaitiez simplement en savoir plus sur la place de l’Autriche dans l’histoire des conflits et des guerres européens, assurez-vous de visiter le musée d’histoire militaire. Cette collection remarquable est trop souvent négligée, mais ceux qui s’y aventurent sont récompensés par la possibilité de parcourir une immense collection d’armes et des expositions détaillant les événements dans lesquels l’armée autrichienne a été impliquée. Il a deux étages, avec des expositions allant de la guerre de Trente Ans (1618-1648) à la Seconde Guerre mondiale, y compris le soulèvement hongrois, la guerre austro-prussienne (se terminant en 1866), les guerres napoléoniennes et turques.

Le musée présente toutes sortes d’armes, des canons et des chars mais également des éléments comme une tente ottomane du 17ème siècle (réplique de la bataille de Vienne en 1683), des uniformes militaires étincelants de l’époque de l’empereur François-Joseph, la voiture de l’archiduc François Ferdinand où il a été assassiné en 1914 (déclenchant la Première Guerre mondiale), des affiches de propagande nazie et une voiture des Forces alliées de la Seconde Guerre mondiale.

Profitez-en pour admirer la splendide architecture du bâtiment. Le musée est situé dans l’ancien arsenal tentaculaire de la ville et, par endroits, l’intérieur somptueux, comme dans la salle commémorative, rivalise avec celui des palais de la ville. Des visites guidées en anglais (4€) sont disponibles et sont fortement recommandées.

En apprenant les guerres qui ont touché l’Autriche au cours de sa longue histoire, vous commencerez à comprendre la composition du pays et de ses habitants.

Entrée : 7€ adultes / gratuit pour les -19 ans et chaque premier dimanche de chaque mois
► Vienna City Card : -2€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
Ouverture : tous les jours de 9h à 17h (fermé les jours fériés)

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

32
Flakturm Augarten ©needpix.com

Flaktürme, les tours de Flak

Ces forteresses monumentales en béton devaient servir de plates-formes pour des batteries de canons antiaériens. Afin de renforcer la défense aérienne des villes allemandes, Hitler a ordonné la construction d’une série d’immenses tours à travers le pays.

Trois de ces tours ont été construites à Berlin, deux autres à Hambourg et six autres à Vienne. Les tours pouvaient tirer jusqu’à 8 000 coups par minute et avaient une portée allant jusqu’à 14 km avec un champ de tir à 360 degrés.

Chaque complexe de tours se composait de deux tours distinctes : une G-Turm (Gefechtsturm), ou tour de combat, et une L-Turm (Leitturm) ou tour de commandement.

De plus, les tours servirent aussi d’abri anti-aériens pour des dizaines de milliers de personnes. Les murs de la tour étaient de 3,5 m de béton armé, suffisants pour survivre à une attaque par des bombes conventionnelles portées par des bombardiers alliés de l’époque, mais peu susceptibles de survivre à l’attaque par les soi-disantes bombes Grand Slam spécialement conçues pour détruire les bunkers ennemis.

La Flakturm VII située à Augarten à Vienne est une tour anti-feu de génération 3 (habituellement armée de huit canons de 128 mm et trente-deux canons de 20 mm) et était suffisamment dangereuse pour être généralement évitée par les forces aériennes alliées pendant la guerre. Elle a été endommagée par une explosion accidentelle de munitions en 1946.

Les tours G et L des Flaktürme ont survécu à la guerre avec peu de dégâts. Après la guerre et en raison de leur construction massivement robuste, leur destruction a été jugée irréalisable. La plupart des tours restent inutilisées à ce jour et servent de maison à une colonie de plusieurs milliers de pigeons. Seule la tour de Flak V-L (située dans le Esterházypark) est utilisée comme aquarium public, le Haus des Meeres, depuis 1957 mais aussi comme mur d’escalade et musée de la torture.

Flakturm V – Stiftskaserne, Vienne (3ème génération) dans Esterhazypark
Flakturm VII – Parc Augarten, Vienne (3ème génération)
Flakturm VIII – Arenbergpark, Vienne (2ème génération)

Escalade sur la Flakturm V : tous les jours d’avril à octobre de 14h à 22h
Tarifs escalade : 14€ adultes / 10€ jusqu’à 25 ans / 7€ enfants et adolescents – économisez jusqu’à 4€ si vous venez en semaine avant 16h (-30% avec la Vienna City Card) – en savoir plus.

● Ouvrir dans GoogleMaps ●  Retour au Sommaire ●

33
©commons.wikimedia.org/Jorge Royan

Manufacture et musée de la porcelaine d’Augarten

Fondée en 1718, la Manufacture de porcelaine de Vienne Augarten est l’une des manufactures de porcelaine les plus anciennes et les plus renommées d’Europe. Depuis ses tout premiers jours, l’entreprise se consacre à la production de porcelaine de la plus haute qualité. Fabriquée et peinte à la main au cœur de Vienne, chaque pièce de porcelaine est le reflet des normes d’excellence de l’entreprise. Mariant une pureté de ligne impeccable à des motifs délicats, la porcelaine de la manufacture est devenue mondialement connue pour sa grâce et son élégance intemporelles.

Lors d’une visite de l’usine et du musée de la porcelaine, vous découvrirez l’art de la porcelaine en mettant spécifiquement l’accent sur l’interconnexion de chaque étape du processus, ce qui nécessite une grande symbiose entre chaque département, afin de créer des produits étonnants, uniques et sans faille.

Le musée illustre l’histoire de la porcelaine viennoise avec ses nombreuses expositions historiques. Le musée explore l’origine de la porcelaine en Chine, l’enthousiasme de la porcelaine pour l’aristocratie européenne et son utilisation aux 20e et 21e siècles.

LE SAVIEZ-VOUS ? La porcelaine a été fabriquée vers 620 après JC en Chine. Vers 1254 – 1324, l’explorateur et marchand vénitien Marco Polo a apporté la première porcelaine en Europe.

Entrée : 7€ adultes /
Vienna City Card : -2€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
Ouverture : du lundi au samedi de 10h à 18h

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

34
Cercueil communautaire : ne servait qu’à transporter le corps ©commons.wikimedia.org/ Ekehnel

Bestattungsmuseum, le musée des pompes funèbres

Le musée des pompes funèbres (Bestattungsmuseum) est une collection dédiée aux rites funéraires, à l’équipement et aux rituels de deuil des Viennois.

Il n’est pas surprenant qu’une ville qui abrite le deuxième plus grand cimetière d’Europe, l’excellent musée Josephinum ainsi qu’une exposition portant sur les pathologies et l’anatomie au Narrenturm, et où une visite de la crypte impériale figure sur la liste des choses à voir à Vienne, qu’il existe également un musée spécifiquement dédié aux funérailles et aux services funéraires.

Historiquement, les Viennois sont très proches de la mort et du concept de Schöne Leich (littéralement un beau cadavre, signifiant en fait un bel enterrement). Les funérailles étaient une GRANDE AFFAIRE.

En 1951, la Bestattung Wien, est devenue le seul fournisseur de services funéraires de la ville, et perpétue la tradition à ce jour. Le Musée funéraire a été fondé par eux en 1967 et remanié en 1987. La collection comporte environ 1000 objets liés aux traditions funéraires viennoises, y compris une collection d’objets conçus pour vous aider si vous vous retrouvez inopinément enterré vivant.

Sont également exposés : corbillards, cercueil, tenue de deuil et un cercueil réutilisable unique proposé en 1784 par l’empereur Joseph II, au fond duquel un cadavre pouvait tomber à travers une trappe dans un vide, laissant ainsi l’espace pour un nouvel occupant ( tout cela afin d’économiser du bois précieux). Sans surprise, le concept n’a pas perduré.

Le musée propose des médias interactifs et se concentre davantage sur le culte viennois des morts, les cimetières locaux et les cérémonies de deuil viennoises.

L’entrée du musée se situe à côté de l’entrée principale du Cimetière Central (Zentralfriedhof).

► Entrée : 7€ adultes / gratuit jusqu’à 12 ans puis après 2€ (Audioguide Hearonymus 6,99)
► Vienna City Card : -1€
Ouverture : du lundi au vendredi de 9h à 16h30 / du 1er mars au 2 novembre également le samedi de 10h à 17h30

  ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

35
©commons.wikimedia.org/ Vindobohann

Fälschermuseum, le musée du faux

Le Musée du Faux (Fälschermuseum) de Vienne est une petite galerie qui ne contient pas d’œuvre originale. La collection contient des œuvres qui semblent provenir de sommités du monde de l’art comme Klimt, Rembrandt et Matisse, mais ces dernières ont en fait été créées par la main d’un faussaire entreprenant. Plutôt que de condamner la pratique, le musée célèbre le talent artistique de la contrefaçon, en veillant à distinguer les différents types de faux.

Comme le décrit leur site Web, il y a une contrefaçon dans le style d’un autre peintre, quand un faussaire essaie de créer quelque chose qu’il peut faire passer pour une nouvelle œuvre à partir d’un nom célèbre ; il y a la contrefaçon identique quand une oeuvre est créée pour reproduire exactement une œuvre préexistante; et il y a des copies, qui sont des œuvres identiques créées au moins 70 ans après la mort du peintre original et vendues en répliques.

La collection met également en évidence quelques faussaires notables, dont Tom Keating, un conservateur-restaurateur d’art et un faussaire ayant revendiqué la fabrication de près de 2 000 peintures imitant le style d’une centaine d’artistes, mais sans en livrer la liste, plantant ainsi des bombes à retardement dans ses répliques qui ont été vendues comme « œuvres originales ». Bien sûr, même ces contrefaçons ont désormais de la valeur.

Le musée présente également les soi-disant journaux d’Hitler, qui ont été publiés dans les années 1980 et qui ont été prétendument écrits par Adolf Hitler. En réalité, ils étaient l’œuvre du faussaire Konrad Kujau, qui les a vendus à un magazine pour 4,8 millions de dollars. Truquer quelque chose de bien n’est pas une mince affaire. Grâce au Fälschermuseum, l’appréciation de l’art du faussaire est bien réelle.

► Entrée : 6€ adultes / 3,20€ pour les 11-18 ans / gratuit jusqu’à 10 ans (paiement en espèce exclusivement)
Ouverture : du mardi au dimanche de 10h à 17h

  ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

36
©shutterstock.com/Plam Petrov

Kunst Haus Wien, le musée Hundertwasser

Le Kunst Haus Wien est un musée à Vienne, conçu par l’artiste Friedensreich Hundertwasser. Ce musée, situé dans le quartier de Landstraße abrite la seule exposition permanente au monde des œuvres de Hundertwasser, et accueille également régulièrement des expositions temporaires d’autres artistes.

Le musée a été créé par la rénovation du bâtiment de 1892 qui abritait l’usine de meubles Thonet (créateur de l’emblématique chaise de bistrot), dans un style à la mesure de l’art de Hundertwasser. Il se trouve à moins de 5 minutes à pieds de la Hundertwasserhaus, un immeuble d’habitation également conçu par Hundertwasser et achevé en 1986.

Le musée a été ouvert en avril 1991 et a une superficie totale d’exposition de 4 000 m². Les deux étages inférieurs abritent les expositions permanentes. Des expositions internationales temporaires ont lieu aux troisième et quatrième étages.

L’ensemble du bâtiment est conçu dans le style typique de Hundertwasser, avec des sols ondulés et un manque notable de ligne droite. Des couleurs vives et éclatantes sont utilisées partout et la végétation est abondante. Il y a une fontaine dans le hall et un café/restaurant qui rappelle un jardin d’hiver. Pour garder les pièces inondées de lumière du jour, Hundertwasser a fait construire une façade vitrée.

Le musée a été construit de manière traditionnelle, mais décoré de mosaïques en damier émaillé sur la façade et les sections adjacentes. Contrairement à Antonio Gaudí, Hundertwasser a utilisé des pierres de mosaïque symétriques, soigneusement disposées. La taille de chaque pierre n’est pas non plus accidentelle, ce qui est rare pour des mosaïques montées sur bâtiment qui ne sont pas fabriquées industriellement. Les mosaïques ne couvrent que certaines parties (non porteuses) de la surface et contribuent aux caractéristiques distinctives du bâtiment. Ne manquez pas les toilettes mosaïques de style Hundertwasser (l’une des 10 toilettes publiques les mieux classées au monde).

Le Kunst Haus Wien est un endroit amusant et frais à visiter.

Entrée Musée Hundertwasser : 11€ adultes / gratuit pour les – 10 ans
► Entrée exposition temporaire : 9€ adultes / gratuit pour les – 10 ans
► Entrée pour les 2 expositions : 12€ adultes / gratuit pour les – 10 ans – plus d’infos
Vienna Pass : entrée aux 2 expositions inclus dans le pass
Ouverture : tous les jours de 10h à 18h

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

37
©commons.wikimedia.org/A.Savin

Wiener Kriminalmuseum, le musée du crime

Crânes, dispositifs de torture médiévaux, gants sanglants, représentations de meurtres, masques mortuaires et haches rouillées – le Kriminalmuseum de Vienne n’est pas pour les âmes sensibles. Le musée retrace les crimes, punitions et meurtres du Moyen Âge jusqu’à nos jours. Il est logé dans l’un des plus anciens bâtiments du quartier de Leopoldstadt, la Seifensiederhaus (ou «Maison du Savonnier»), et remonte à 1685. Vingt pièces de cette maison de 324 ans sont consacrées à ce musée étonnamment grand et très morbide sur le crime et le meurtre. Bien sûr, le Kriminalmuseum ne parle pas que de meurtre. Le musée évoque les cas de fausse monnaie, du crochetage de serrures, mais aussi des maisons de prostitution et des enquêtes policières. Vous y verrez des images de scènes de crime, des armes et des crânes de meurtriers et de leurs victimes.

Bien que macabre, le musée est fascinant et quelque peu mystérieux. Attention pour les non-germanophones, les panneaux d’information et les articles de journaux sont tous en allemand…

► Entrée : 8€ adultes / 4€ enfants jusqu’à 16 ans
► Vienna City Card : -2€
► Ouverture
: du mardi au dimanche de 10h à 17h

 ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

38
Groupe ABBA ©flickr.com/Luke Rauscher

👪 Madame Tussauds

Vous avez toujours voulu partager la scène avec le chanteur Falco, prendre un selfie avec Taylor Swift, vous asseoir pour un duo de piano avec Udo Jürgens ou avoir une audience avec l’impératrice Marie Thérèse ? Alors Madame Tussauds au Prater de Vienne est fait pour vous. Bien sûr, Vienne est célèbre dans le monde entier pour ses incroyables offres culturelles et ses musées débordant de tradition. Et pourtant, c’est le mélange du traditionnel et du moderne qui rend cette ville si vibrante excitante. C’est là qu’intervient le musée de cire mondialement célèbre : alors que la plupart des musées de Vienne interdisent la photographie et ne vous laisseront pas vous approcher des œuvres d’art, Madame Tussauds vous permet de vous approcher de très près des sculptures et de prendre des selfies.

LE SAVIEZ-VOUS ? Il faut pas moins dix artisans différents et jusqu’à six mois pour compléter une seule figure, et chacune vaut environ 200 000 €.

Chez Madame Tussauds, vous pouvez vous plonger dans un monde de traditions, de légendes, d’émotion, de paillettes et de glamour. Vous pouvez revivre l’histoire, vous sentir comme une starlette d’Hollywood, prendre des photos idiotes avec vos idoles et, surtout, vous amuser. C’est l’occasion parfaite de laisser la réalité derrière elle un jour de pluie, de redevenir un enfant et de rêver.

► Entrée : 24€ adultes / 20€ enfants de 4-14 ans (jusqu’à 8€ de réduction par ticket si vous achetez les billets en ligne)
► Vienna City Card : -6€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
► Ouverture
: tous les jours de 10h à 18h

 ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

39
©commons.wikimedia.org/Gugerell

👪 Prater Museum, le musée du Prater

Vienne sans le Prater est pratiquement inimaginable. A partir du moment où Joseph II a ouvert les terrains de chasse impériaux au public en 1766, le Prater a fait sensation. Les attractions comprenaient des carrousels, des spectacles, des feux d’artifice spectaculaires et des vols en montgolfière expérimentaux. Le Prater a atteint son apogée avec l’Exposition universelle de 1873.

Les parcs à thème tels que Venise à Vienne ont établi de nouvelles normes de divertissement, tandis que la Riesenrad (grande roue) et la majestueuse Rotonde sont devenues des icônes viennoises. Les montagnes russes, les cinémas et les festivals folkloriques ont attiré d’innombrables visiteurs, tout comme les expositions voyeuristes de peuples « anormaux » et « exotiques ». À ce jour, le Prater évoque un flair particulier et pas mal de nostalgie.

LE SAVIEZ-VOUS ? L’ancien luna-park ou « Wurstelprater » fut détruit en 1945 dans les derniers jours de la Seconde Guerre mondiale.

Le Musée du Prater nous offre la chance de nous plonger dans l’histoire de cette institution spéciale viennois ; vous y trouverez des objets tels qu’un automate de divination matrimoniale, des annonces, des tableaux, des affiches, photographies, enseignes, personnages de manèges, chaussures de nains, costume de géant, mais aussi la marionnette ventriloque Maxi qui est légendaire ou le dragon Lindwurm, qui faisait partie d’un petit train circulant dans une grotte, démoli depuis longtemps.

Entrée : 5€ adultes / 4€ étudiants -27 ans et séniors / gratuit pour les -19 ans et chaque 1er dimanche du mois
Vienna City Card : -1€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
Ouverture : du vendredi au dimanche, et pendant les vacances de 10h à 13h puis de 14h à 18h

 ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

40
©pixabay.com/dghchocolatier

👪 Schoko Museum, le musée du chocolat

Ce musée privé de Vienne exprime non seulement la passion mais aussi l’expertise de ses propriétaires. Au musée du chocolat, on vous partagera tous les secrets de l’histoire, de la culture et des délices de la fève de cacao. À travers des installations historiques et artistiques, des jeux et des ateliers, vous découvrirez la culture sucrée et douce de Vienne.

► Entrée : 10€ adultes / 5€ pour les 5-18 ans / gratuit pour les -5 ans
► Vienna City Card : -10% à -20%
► Ouverture : du lundi au samedi de 9h à 16h / le dimanche de 10h à 16h (du 1er octobre au 31 mars). Le musée est fermé pendant les vacances scolaire.
La production de chocolat a lieu du lundi au jeudi de 9h à 15h30 et le vendredi de 9h à 12h.

  ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

41
©pxhere.com

Le Palais de Schönbrunn

Le magnifique palais de Schönbrunn est un site essentiel pour quiconque cherche à comprendre le puissant empire des Habsbourg et son héritage durable à Vienne.Rivalisant avec Versailles à Paris, l’immense palais et les magnifiques jardins tentaculaires qui l’entourent attirent les visiteurs du monde entier pour explorer ses dizaines de pièces et son élégant espace vert. Le palais a été construit pour la première fois à la fin du 17ème siècle, commandé par l’empereur Léopold I comme pavillon de chasse. Au cours du siècle et demi suivant, il deviendrait l’énorme palais impérial que nous voyons maintenant. Il deviendra la résidence d’été permanente de l’impératrice Marie-Thérèse, l’un des dirigeants les plus puissants d’Europe et la mère de la reine franco-autrichienne Marie-Antoinette.

Une visite du Palais et de ses jardins est une façon fascinante de passer une matinée ou un après-midi. Parcourez des pièces telles que les quartiers de l’empereur François-Joseph et de sa femme Elisabeth; les appartements de Marie Thérèse et de l’empereur François I, ainsi que l’appartement de l’archiduc François-Charles d’Autriche : ces quartiers étaient autrefois habités par les parents de François Joseph.

Le « Grand Tour » permet aux visiteurs d’accéder à un total de 40 pièces, la plupart encore aménagées avec un mobilier opulent et un décor s’étalant sur trois siècles. Pendant ce temps, les jardins luxuriants offrent de belles promenades.

► Jardins de Schönbrunn : gratuit
► Château de Schönbrunn : à partir de 18€ adultes / 13€ enfants (plus d’infos)
Si vous souhaitez visiter le château de Schönbrunn et prévoyez également de visiter la Hofburg, il est intéressant d’acheter un billet combiné Sisi pour 36€ adultes, 23€ enfants. Vous pouvez économiser jusqu’à 25% par rapport au prix des billets séparés.
► Vienna City Card : -4€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass + audioguide

Ouverture du 1er avril au 30 juin : tous les jours de 8h à 17h30
Ouverture du 1er juillet au 31 août : tous les jours de 8h à 18h30
Ouverture du 1er septembre au 31 octobre : tous les jours de 8h à 17h30
Ouverture du 1er novembre au 31 mars : tous les jours de 8h à 17h

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

42
©pixabay.com/gellinger

👪 Tiergarten Schönbrunn, le Zoo de Vienne

Situé dans l’enceinte du palais de Schönbrunn, le Tiergarten est le plus ancien zoo du monde (fondé comme ménagerie impériale en 1752 par l’empereur François Stéphane 1er, le mari de Marie Thérèse, seule femme gouvernante des Habsbourg) et se présente comme un centre de préservation des espèces et d’épanouissement éducatif. Construit à l’origine comme une ménagerie, le zoo possède plusieurs bâtiments originaux de cette époque et mélangés à des structures plus modernes, créent un endroit agréable pour se promener. Le zoo abrite 750 espèces animales (soit environ 8500 animaux au total) allant du panda géant en voie de disparition, aux girafes, aux lions de mer et aux paresseux. Il y a de nombreuses présentations et animations tout au long de la journée effectuées par les gardiens et soigneurs du zoo notamment avec les orangs-outans, les éléphants, les pingouins et les loutres (consulter le site pour plus de détails sur les heures et visites thématiques).

► Entrée : 21,50€ adultes / 11€ enfants / gratuits pour les – 6 ans – pour éviter la queue acheter vos billets en ligne
Vienna City Card : -3€

Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
► Billets combinés : voir toutes les offres ici
► Ouverture
: tous les jours de 9h30 à 16h30 ou 18h30 en
fonction de la saison

 ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

43
©flickr.com/János Korom

Wüstenhaus, la maison du désert

La Wüstenhaus est une autre attraction dans l’enceinte du palais de Schönbrunn. Créée sur ordre de François-Joseph Ier, elle a été construite pour abriter la collection de plantes exotiques de l’empereur. Le bâtiment en métal et en verre laisse entrer beaucoup de lumière et de chaleur pour aider les plantes à s’épanouir. Un endroit fabuleux pour tous ceux qui s’intéressent à la botanique ; la Wüstenhaus est divisée en trois zones différentes : Madagascar, Déserts du Vieux Monde et Déserts du Nouveau Monde. Diverses flores et faunes vivent dans la grande serre.

► Entrée : 6€ adultes / 4,50€ pour les 6-19 ans / gratuit pour les -6 ans
Vienna City Card : -1€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
► Billet combiné : avec le zoo et la serre aux palmiers 26€ adultes / 14,50€ pour les 6-19 ans / gratuit pour les -6 ans 
► Ouverture
: tous les jours de 9h à 17h / jusqu’à 18h de mai à septembre

  ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

44
©commons.wikimedia.org/Dguendel

Wagenburg, le musée de la calèche

Créé en 1922 après que la plupart des voitures impériales ont été transférées dans l’ancienne école d’équitation d’hiver du palais de Schönbrunn, le musée de la calèche est un incontournable pour ses nombreux carrosses impériaux, voitures de cérémonie, traîneaux et chaises à porteurs.

Un point culminant de la collection est l’exquis carrosse impérial construit pour le couronnement de Joseph II en 1764, et la voiture de choix pour de nombreux couronnements royaux depuis. Richement décoré de sculptures ornées et de somptueuses peintures, ce carrosse lourd était tiré par une équipe de huit chevaux (toujours gris) mais qui, en raison de son énorme poids, ne pouvait jamais aller plus vite que le rythme de marche. Le carrosse funéraire noir amenait également les Habsbourg à leur dernier lieu de repos.

Notez que Vienne est célèbre pour ses nombreuses calèches (appelées fiacres), et elles offrent une façon amusante d’explorer la ville.

► Entrée : 10€ adultes / gratuit pour les -19 ans
► Vienna City Card : -1€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
► Ouverture 
du 15 mars au 30 novembre : tous les jours de 9h à 17h

► Ouverture du 1er décembre au 14 mars : tous les jours de 10h à 16h

  ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

45
©commons.wikimedia.org/Monika Nadzikiewicz

👪 Kindermuseum Schloss Schönbrunn, le musée des enfants de Schönbrunn

En vous promenant sur le site de Schönbrunn vous pouvez également vous rendre au musée des enfants (Kindermuseum), qui propose des expositions interactives présentant la vie des enfants royaux à travers les siècles. Les enfants y auront donc la possibilité de se déguiser en costume d’époque comme les enfants impériaux et de jouer avec les jouets les plus populaires de cette période ! Ils découvriront comment les repas été servis et ce qu’ils mangeaient.

Les enfants ont également la possibilité d’essayer la danse en quadrille, autrefois un cours important pour les enfants de la cour impériale (réservation recommandée). Pour une expérience vraiment mémorable, des banquets d’anniversaire en anglais (avec danse) peuvent être organisés.

Dans l’ensemble, c’est une façon amusante d’apprendre aux enfants comment était la vie au palais. La visite au musée pour enfants du château de Schönbrunn est recommandée aux enfants de 4 à 12 ans. Pour visiter le musée, les enfants doivent être accompagnés d’un adulte !

► Entrée : 9,50€ adultes / 7,50€ pour les 3-18 ans et les étudiants
► Vienna City Card : -3€
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
► Ouverture 
: tous les jours de 10h à 17h

  ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

46
©commons.wikimedia.org/Thomas Ledl

🎵 Haydnhaus, la maison Haydn

Vienne ne manque pas d’attractions touristiques dédiées aux grands compositeurs. L’une des plus importantes est la maison Haydn (Haydnhaus), ancienne maison du compositeur Joseph Haydn. Aujourd’hui musée, c’est ici que Haydn a composé certaines de ses œuvres les plus célèbres, notamment les oratorios La création et Les saisons, et où il a vécu de 1793 jusqu’à sa mort en 1809.

La légende raconte que lorsque Napoléon apprit la santé défaillante du compositeur (ses troupes occupaient Vienne à l’époque), il a ordonné une garde d’honneur postée à l’extérieur de la maison. Ouvert en 1899, le musée comprend de nombreuses lettres, manuscrits et effets personnels, ainsi que deux pianos et le masque mortuaire du compositeur.

À noter également une salle commémorative de Johannes Brahms avec des souvenirs, des meubles et un enregistrement pictural de sa vie et de ses œuvres.

► Entrée : 5€ adultes / 4€ étudiants jusqu’à 27 ans et séniors / gratuit pour les -19 ans et chaque premier dimanche du mois
► Vienne City Card
: -1€

Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
► Ouverture 
: du mardi au dimanche et jours fériés de 10hà 13h puis de 14h à 18h

● Ouvrir dans GoogleMaps  ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

47
©commons.wikimedia.org/ Johann Werfring

MUVS, le musée de la contraception et de l’avortement

Ce musée controversé promeut la contraception informée en documentant son passé souvent secret. C’est le seul musée de ce genre dans le monde.

Malgré le défi décourageant de collecter des informations et des objets entourant l’une des parties les plus tacites de notre culture, le Musée de la contraception et de l’avortement de Vienne (Museum für Verhütung und Schwangerschaftsabbruch) a réussi à rassembler une impressionnante collection de curiosités contraceptives qui racontent l’histoire souvent tragique de l’annulation et de l’interruption de grossesse.

Fondé en 2003 par le gynécologue Christian Fiala, le musée a rencontré des éloges et des controverses dans une égale mesure. La collection est située à Vienne, dans un pays avec l’une des attitudes les plus intolérantes envers la contraception et par conséquent l’un des taux d’avortement les plus élevés d’Europe. Sans se laisser décourager par les critiques et les opposants, Fiala a ouvert le musée dans le but d’éduquer les visiteurs sur la nécessité et la réalité de la prévention de la grossesse à travers les objets et l’histoire de la prévention.

Le musée est divisé en deux ailes distinctes, l’une consacrée à la contraception et l’autre consacrée à l’avortement. Lorsque les visiteurs entrent dans le musée, ils doivent d’abord passer par l’aile contraceptive. Cette section rassemble un certain nombre de formes historiques de contrôle des naissances, de l’Égypte antique à aujourd’hui. Il existe des savons, des éponges, des bouchons et des techniques de lavage censés empêcher l’insémination, dont beaucoup ont libéré des agents nocifs (sinon mortels) dans le corps de l’utilisateur, ainsi que des préservatifs fabriqués à partir de tout, de la vessie de porc à la peau de mouton. Chaque pièce contient des informations plaçant l’objet dans un contexte historique ou culturel qui donne à l’exposition une gravité bien supérieure à la folie du passé.

Une fois la partie contraceptive du musée passée, les visiteurs découvrent la partie avortement. Cette moitié du musée explore les différentes façons dont les femmes ont essayé ou ont été invitées à faire pour mettre fin à leurs grossesses non désirées. Les restes souvent horribles de l’histoire de l’avortement comprennent des épingles, des cintres et d’autres instruments tragiques utilisés pour provoquer une fausse couche. Bien que parfois inconfortables, les expositions sont inestimables pour comprendre la nécessité d’avoir les méthodes d’avortement sûrs que nous avons aujourd’hui.

Un audioguide en anglais peut être téléchargé gratuitement sur le site Web du musée.

► Entrée : 8€ adultes / 4€ pour les -22 ans (seuls les paiements en espèce sont acceptés)
Ouverture : du mercredi au dimanche de 14h à 18h

  ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

48
©flickr.com/Ben Snooks

Dritter Mann Museum, le musée du Troisième Homme

Connu sous le nom de Dritter Mann Museum (Musée du Troisième Homme), cet endroit ne rend pas seulement hommage au film culte « The Third Man » de Graham Greene avec Orson Welles. Au cours des vingt dernières années, le propriétaire passionné du musée, Gerhard Strassgschwandtner, a collectionné des dizaines de photographies, des interviews personnelles, des lettres et des objets qui illustrent la vie dans la Vienne de l’après-guerre ; les 13 salles du musée regroupent 2 500 pièces d’exposition originales. C’est un incontournable pour tous ceux qui veulent connaître l’histoire de Hitler à Vienne ou tout simplement la Vienne du 20ème siècle.

LE SAVIEZ-VOUS ? Le film « The Third Man » a été élu meilleur film britannique du 20ème siècle. Une partie du film a été tournée dans les égouts à Vienne !

► Entrée : 8€ adultes / 9€ pour les étudiants et séniors / 5€ pour les 10-16 ans
► Vienna City Card : -2€
► Ouverture  : tous les samedis de 14h à 18h

● Ouvrir dans GoogleMaps  ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

49
©commons.wikimedia.org/Pd4u

3. Man Tour / Kanaltour, les égouts de Vienne

Sous les rues de Vienne se trouve un autre réseau de passages : son système d’égouts historique qui remonte au milieu des années 1800. Orson Welles a traversé ces tunnels souterrains dans une scène emblématique du film « The Third Man », ce qui a valu à ces égouts une célébrité mondiale.

Ce système de tunnels et de rivières souterraines était le plus complexe d’Europe au moment de sa construction et a été largement étendu après une fulgurante épidémie de choléra en 1830. Les eaux pluviales et les eaux usées ont été canalisées dans un système pour la première fois et maintenues à l’écart de la Danube et ses affluents.
L’égout a été agrandi au cours des 19ème et 20ème siècles pour suivre la croissance démographique de la ville, et malgré les bombardements massifs pendant la Seconde Guerre mondiale, les réparations ont été achevées en 1950.

Certaines parties des égouts sont ouvertes au public via une visite guidée uniquement (toutes les heures), au départ du Karlzplatz-Girardipark. Le guide utilise le film comme thème de visite, mais même si vous n’êtes pas un fan du film les égouts sont une visite à part entière, une partie brillante de l’infrastructure de la ville et une pièce d’ingénierie historique qui vaut le détour.

La réservation en ligne ou par téléphone est recommandée en raison de la popularité et des places limitées dans les égouts. Les visites sont uniquement disponibles en anglais à 15h tous les jours, les autres visites sont en allemand.

► Entrée : 10€ adultes / 8€ pour les étudiants / 5€ pour les 12-18 ans
► Vienna City Card : -2€
► Ouverture de mai à octobre : du jeudi au dimanche de 10h à 20h

● Ouvrir dans GoogleMaps  ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

50
©commons.wikimedia.org/GuentherZ

Le Musée Brennpunkt°, une histoire de chaleur

Étant donné que l’Autriche se trouve à une altitude élevée et passe un quart de l’année sous la neige, il n’est pas surprenant que le chauffage soit une question d’une importance considérable dans le pays. Ce qui peut être surprenant, cependant, c’est que Vienne – une grande ville impériale de musique, d’art et d’histoire – possède en fait un musée dédié spécifiquement aux systèmes de chauffage.

Appelé Brennpunkt° (mot composé allemand signifiant littéralement point brûlant), le musée a été fondé en 1985 et s’appelait à l’origine le Musée du chauffage de Vienne. Initialement, il présentait divers équipements de chauffage (principalement viennois), mais au fil du temps, le musée s’est élargi pour couvrir la création (ou l’extraction) et l’utilisation de la chaleur dans d’autres activités telles que la cuisine, le bain et la lessive, ainsi que les activités sociales et les impacts culturels du développement de ces technologies. Il se décrit maintenant comme un musée de la «Heizkultur» ou des coutumes du chauffage.

La collection Brennpunkt° comprend des poêles domestiques du 19ème siècle richement conçus et émaillés, des salles de classe chauffées au début du 20ème siècle, des systèmes de chauffage à vapeur utilisés dans les hôpitaux et les pépinières, des installations de cuisine de restauration, des présentoirs de salle de bain et de buanderie, des réfrigérateurs, des refroidisseurs, des condenseurs, et plus encore. Une section du musée se concentre sur les différentes méthodes de fabrication du feu à travers le monde et la variété des combustibles utilisés dans ces méthodes, tandis qu’une autre examine l’avenir du chauffage compte tenu des ressources et des contraintes du changement climatique.

Brennpunkt° propose également des stations numériques interactives où les visiteurs peuvent concevoir une maison éco-énergétique, tourner une manivelle pour voir la quantité d’énergie nécessaire pour faire bouillir l’eau et ajuster délicatement les entrées de carburant et d’oxygène pour créer la flamme parfaite.

► Entrée : 5€ adultes / gratuit pour les -19 ans
Ouverture d’octobre à mai : du lundi au mercredi de 9h à 12h puis de 13h à 16h / dimanche de 10h à 16h. Fermé de juin à septembre ainsi que les 24 décembre, 31 décembre et jours fériés.
Visites guidées : 10h30 et 13h30 – les visites guidées sont gratuites

  ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

51
©Bwag/Wikimedia

🎵 Musée Beethoven

La vie et l’œuvre de Ludwig van Beethoven sont indissociables de Vienne. En 1787, le compositeur est venu pour la première fois dans la ville pour étudier avec Mozart, et à partir de 1792 il y vécut en permanence. Le Musée Beethoven, situé à Heiligenstadt en périphérie de Vienne, présente la vie et l’œuvre du compositeur classique. L’endroit est directement lié au destin de Beethoven, car c’est ici qu’il a cherché à guérir, ou du moins à atténuer, son trouble auditif. Les amateurs de musique classique apprécieront cette exposition avec quelques installations originales. Par ailleurs la charmante maison elle-même est un joyau de l’architecture suburbaine historique.

Au début du 19ème siècle, Heiligenstadt était un village viticole indépendant. Ses bains publics ont apporté une reprise économique à la région, située dans ce qui est aujourd’hui le parc Heiligenstädter. Les bains étaient alimentés par une source riche en minéraux, dont les vertus curatives attiraient de nombreux visiteurs du spa, notamment des personnalités de la vie culturelle viennoise. La Probusgasse 6 est traditionnellement associée à un témoignage profondément émouvant de Beethoven. Ici, en 1802, il écrit le Heiligenstädter Testament, une lettre adressée à son frère mais jamais envoyée, dans laquelle Beethoven exprime son désespoir face à l’aggravation de sa surdité. Parallèlement, il travaillera à Probusgasse sur certaines de ses œuvres les plus importantes, dont la Sonate pour piano op. 31, n°2 (La Tempête), les variations Prométhée, op. 35, et premiers croquis pour la troisième symphonie (Eroica).

L’élément le plus curieux exposé est une mèche de cheveux qui, en 2007, a permis de révéler la cause probable de sa mort : un traitement médical au plomb.

► Entrée : 7€ adultes / 5€ pour les étudiants jusqu’à 27 ans / gratuit pour les -19 ans et chaque premier dimanche du mois
Vienna Pass : entrée inclus dans le pass
Ouverture : du mardi au dimanche de 10h à 13h puis de 14h à 18h

  ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

52
©commons.wikimedia.org/Tsukino

Visitez l’Office des Nations Unies de Vienne

Des visites guidées sont offertes au Siège de l’ONU à New York et dans les Offices des Nations Unies à Genève, Vienne et Nairobi. Les visiteurs peuvent explorer le Centre international de Vienne (VIC). Des guides multilingues de diverses nationalités vous feront visiter les bâtiments et vous pourrez en apprendre plus sur le travail des organisations basées à Vienne, dans les domaines de la lutte contre la drogue et la criminalité, l’utilisation de l’énergie nucléaire et des technologies spatiales à des fins pacifiques, le développement industriel et l’aide aux réfugiés.

La visite dure près d’une heure et comprend le tour des expositions et la visite d’une salle de conférence du VIC. Les visites sont disponibles en anglais et en allemand deux fois par jour – des visites dans dix autres langues sont disponibles sur demande préalable. Pour toute visite, consultez le service visiteurs.

LE SAVIEZ-VOUS ? Bien que Vienne soit relativement petite, elle accueille 18 organisations des Nations Unies, environ 4 000 fonctionnaires des NU et organise plus de 2 000 conférences et réunions chaque année.

Informations importantes :

  • Vous devrez passer un contrôle de sécurité. N’oubliez pas d’apporter un document d’identité officiel valide (carte d’identité nationale, passeport ou permis de conduire; une photocopie ou une photo de la carte d’identité/passeport n’est pas accepté).
  • Comme le contrôle de sécurité peut prendre un peu de temps, il est recommandé d’être au VIC au moins 15 minutes avant l’heure de début prévue de la visite.
  • Les petits sacs sont acceptés lors des visites mais pas les gros. Pour des raisons de sécurité, il n’est pas possible de stocker des bagages sur place
  • Le paiement se fait en espèces uniquement.

► Entrée : 15€ adultes / 13€ étudiants et séniors / 5€ enfants – achetez votre billet au comptoir du service des visiteurs après être arrivé par l’entrée principale du centre international de Vienne (porte 1). Une brochure de visite est incluse dans le prix.
Vienna City Card : -3€
Vienna Pass : visite guidée gratuite
Visites guidées : du lundi au vendredi à 11h, 14h et et 15h30. Aucune visite n’a lieu entre le 22 décembre et le 13 janvier

  ● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ●  Retour au Sommaire ●

Découvrir l’ensemble de ces lieux dans GoogleMaps

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER