Célèbre pour ses belles plages et sa campagne sauvage, la région de Chania, la partie la plus occidentale de la Crète, est très populaire en été. Il y a des gorges à parcourir, des sites antiques à visiter, des villages à découvrir, et de belles plages de sable fin sur lesquelles vous pourrez vous reposer. Voici le meilleur de ce qu’il faut voir et faire dans la région de Chania !

Voir la carte

Bon plan musées 💡 Pour 6€ vous pouvez bénéficier d’un ticket « Special Ticket Package » vous permettant de visiter le musée archéologique et la collection byzantine de La Canée, le musée archéologique de Kissamos et le site archéologique d’Aptera. Achat du ticket sur place directement.

1
Monastère d’Agia Triada ©CityBreaker

 Les monastères de la péninsules d’Akrotiri

La péninsule rocheuse d’Akrotiri, à 10 kilomètres à l’est de La Canée, abrite trois monastères. Agia Triada (Sainte Trinité), fondée en 1612, est entourée d’oliveraies et de vergers d’orangers minutieusement entretenus. À l’intérieur vous découvrirez une belle cour cloîtrée ainsi qu’une très belle église. Sur place, vous pouvez acheter de l’huile d’olive produite par les moines.

Monastère d’Agia Triada ©CityBreaker

À une courte distance en voiture se trouve le monastère Gouverneto, semblable à une forteresse, fondée en 1537. Même si le monastère est fermé, l’emplacement est magnifique. De là, un sentier passe devant l’Arkoudiospilia (grotte de l’ours, nommée d’après une stalactite en forme d’ours) et descend de 140 marches jusqu’à Katholikou, un monastère abandonné du 6ème siècle, construit dans une falaise (la promenade dure environ 40 minutes. De bonnes chaussures sont essentielles et le retour est raide. Ne convient pas aux jeunes enfants).

Monastères de Gouverneto à gauche, et de Katholiko à droite. ©CityBreaker

Après avoir visité les monastères, dirigez-vous vers la baie de Stavros pour une baignade sur la plage de sable où Anthony Quinn a dansé dans le film de 1964, Zorba le Grec.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire 

2
©flickr.com/boblinsdell

Cimetière de guerre du Commonwealth britannique dans la baie de Souda

Juste au-dessus du port de Souda, à 5 km de La Canée, se trouve le cimetière de guerre du Commonwealth. C’est un endroit impressionnant au bord d’une baie avec une vue magnifique sur la mer Égée. Les tombes de ce cimetière appartiennent à des soldats du Commonwealth britannique morts en Crète pendant la Seconde Guerre mondiale. En fait, il y a 1527 tombes de soldats morts pendant la bataille de Crète (mai 1941) et lors d’opérations de résistance contre les troupes nazies dans toute l’île jusqu’en 1945, au terme de la Seconde Guerre mondiale. La plupart des soldats enterrés sont britanniques (862), mais il y a aussi des soldats d’Australie (197), de Nouvelle-Zélande (446), du Canada (5), d’Afrique du Sud (9) et d’Inde (1).

À l’entrée du cimetière, il y a une inscription avec les noms de tous les soldats qui y sont enterrés. Dans ce cimetière, se trouve également la tombe de l’archéologue John Pendlebury, conservateur de Cnossos de 1930 à 1934, qui poursuivit en Crète les fouilles commencées par Arthur Evans. Au début de la Seconde Guerre mondiale, Pendlebury rejoignit les services de renseignements britanniques et revint en Crète pour organiser la résistance. Il fut exécuté par les Allemands en 1941. L’architecte de ce cimetière était Louis de Soissons et chaque année, des événements sont commémorés à la mémoire des victimes de la Seconde Guerre mondiale. Tout au long de l’année, un grand nombre de personnes viennent du monde entier, principalement d’Australie et de Nouvelle-Zélande.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire 

3
©flickr.com/printing-museums

Musée de la typographie

Le musée de la typographie de La Canée est situé dans le parc des industries locales, à proximité du village de Souda. Le musée a été inauguré en 2005 à l’initiative du journaliste Giannis Garedakis, éditeur du journal local Haniotika Nea. Le fondateur et en même temps inspirateur du musée fournit une collection impressionnante d’outils de typographie et d’expositions intéressantes, y compris d’anciens appareils utilisés du 19eme siècle à nos jours.
Le musée abrite également une bibliothèque où vous trouverez des livres et des magazines crétois du 16ème siècle et plus. Elle est connue sous le nom de bibliothèque crétologique et les visiteurs y trouveront également des cartes et des vieux calendriers. Lors de visites guidées, vous pourrez même voir certaines de ces machines impressionnantes en action.

Toutes les pièces sont accompagnées d’informations détaillées et d’une description, en grec et en anglais. Chaque année, le musée accueille plus de 200 étudiants de toutes les écoles de La Canée.

► Entrée : 4€ adulte (avec visite guidée) / gratuit pour les enfants de -12 ans.
► Ouverture du 1er octobre au 31 mai : mardi – mercredi et vendredi de 12h30 à 15h et le premier dimanche de chaque mois de 10h à 15h.
► Ouverture du 1er juin au 30 septembre : mardi – mercredi – jeudi et dimanche de 10h à 15 / le vendredi de 12h à 19h.
► Fermeture : 1er et 6 janvier / 25 mars / dimanche de Pâques / 1er mai / 15 août / 28 octobre / le 25 et 26 décembre.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

4
©pixabay.com/fietzfotos

Redécouvrez l’ancienne Aptera et la forteresse de Koules

Située à seulement 20 min de voiture de La Canée, Aptera était autrefois le centre commercial de la Crète, en raison de sa position dominante sur deux ports maritimes importants : Minoa et Kissamos. La ville était à son apogée au 4ème siècle avant J.-C. et, après une période de guerre civile, a prospéré à nouveau sous la domination romaine aux 1er et 2e siècles de notre ère. Un tremblement de terre dévastateur en 365 après J.-C a marqué le début du déclin de la ville et son abandon au 9ème siècle après l’invasion des Sarrasins.

Aujourd’hui, vous ne payez que 2€ par personne pour parcourir les vestiges de la ville et cela en vaut la peine. Le site archéologique couvre tout le sommet de la colline. Les parties les plus faciles à explorer avec de jeunes enfants étaient le centre de la ville où vous pouvez trouver un groupe de bâtiments comprenant le monastère plus moderne de Jean le Théologien, les citernes construites par les Romains qui collectaient l’eau de pluie pour leurs bains et l’amphithéâtre qui date du 2ème siècle avant J.-C.

Vous pouvez également admirer l’extérieur de la forteresse de Koules d’Aptera – un fort construit beaucoup plus tard au cours de l’occupation ottomane de la Crète. Il se trouve un peu plus bas sur la colline et surplombe la baie de Souda. Il est conseillé de porter des chaussures fermées pour cette excursion car certains chemins sont inégaux.

► Entrée : 2€. Entrée gratuite pour les enfants et pour tout le monde les 6 mars, 18 avril, 18 mai, le dernier weekend de septembre, le 28 octobre, chaque premier dimanche du mois entre le 1er novembre et le 31 mars.
Eligible au Special Ticket Package à 6€.
► Ouverture du 1er juin au 31 octobre : du mardi au dimanche de 8h à 15h.
► Ouverture du 1er novembre au 31 mai : du mardi au dimanche de 8h30 à 15h.
► Fermeture : les 25 et 26 décembre le 1er janvier, le 25 mars, le 1er mai et le dimanche de Pâques.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

5
Forteresse de Koules au 1er plan & Forteresse d’Intzedin au 2ème plan ©shutterstock.com/Peter Maerky

La forteresse d’Intzedin

La forteresse d’Intzedin a été construite sur une colline surplombant la mer. Elle est située à 14 km à l’est de la ville de La Canée et à proximité du village de Kalami. Cette forteresse a été construite en 1872 par Reuf Pasha, commandant de la Crète, alors dominée par les Turcs. Il s’agit d’un exemple typique de l’architecture des châteaux ottomans du 19ème siècle et constitue le principal point de défense de la baie de Souda.
La forteresse doit son nom au premier fils du sultan Abdul Aziz et a été construite à l’emplacement d’une ancienne tour. Dans les années qui suivirent la libération de la Crète des Ottomans, la forteresse servit également de prison aux opposants politiques, aux condamnés à mort ou aux prisonniers de droit commun.

C’est d’ailleurs au château d’Intzedin que le Premier ministre grec Eleftherios Venizelos a été emprisonné ici en 1905, 15 ans après avoir été condamné pour insulte. C’est également à cet endroit que le dictateur Theodoros Pagkalos a été emprisonné pendant deux ans après son renversement du pouvoir politique. Pendant la Seconde Guerre mondiale et les premières années de la guerre civile grecque, la prison ne fonctionna pas, mais elle rouvrit de nouveau en 1948 lorsque des prisonniers politiques de l’île de Gavdos (au sud de la Crète) y furent transférés. Des prisonniers politiques ont également été envoyés à Intzedin jusqu’à la chute de la Dictature des Colonels (1974).

De plus, des condamnations à mort ont été exécutées dans cette prison. En réalité, la dernière condamnation à mort en Grèce a été exécutée dans la forteresse d’Intzedin en 1972. Après la fermeture des prisons, la forteresse a été abandonnée. Aujourd’hui, les autorités locales s’efforcent de restaurer la forteresse. En été, quelques concerts de musique ont lieu dans la cour de la prison. La forteresse n’est pas ouverte au public.

 Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

6
©flickr.com/bazylek

La forteresse de Souda 

Juste en face de la forteresse Intzedin à La Canée, se trouve une petite île verdoyante où les Vénitiens ont construit l’un des plus puissants châteaux de la Crète. La forteresse de Souda couvre toute l’île pour qu’elle soit imprenable. Construite par les Vénitiens en 1573, cette forteresse protégerait les habitants de l’invasion d’ennemis ou de pirates. La forteresse fut cédée aux Turcs en 1715 après de nombreuses batailles. Elle resta sous l’occupation ottomane jusqu’en 1913, année où le drapeau grec fut levé et la Crète unie à l’État grec. Sur l’île, il y a une petite église de Saint Nicolas. Un autre îlot appelé Leon se trouve au nord-ouest. Cette forteresse a joué un rôle important dans les combats crétois pour la liberté.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

7
©greekceramics.gr

Visiter un atelier de céramique

La Crète a une tradition de céramique de 4000 ans et Manousos Chalkiadakis s’est imposé comme un artiste grec de premier plan. Il transforme l’argile en beaux vases, bateaux, fruits, toupies et ballons. Son studio est situé à Paidochori, un petit village situé au pied des montagnes Blanches, à environ 30 minutes de route de La Canée. Il vous montrera ses œuvres et son atelier, mais vous emmènera également dans sa magnifique maison vieille de 300 ans, juste à côté.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plusRetour au Sommaire ●

8
©pxhere.com

Visiter une fabrique d’huile d’olive

Vous ne pouvez pas parcourir la Crète sans apercevoir un olivier. Si vous voulez avoir une idée de la manière dont l’huile d’olive est produite, direction le moulin d’olives de Kanakis. Une fois la saison touristique estivale terminée, les producteurs d’huile d’olive se mettent au travail. Même si vous arrivez après la fin de la production il est toujours possible de faire le tour des machines pour comprendre le processus de transformation du fruit en huile extra vierge. Saviez-vous que les sous-produits de l’olive sont utilisés comme biocarburant sur l’île ? Bien sûr, le moulin a une boutique où vous pouvez goûter l’huile et acheter des souvenirs. N’oubliez pas de prendre une photo avec l’olivier vieux de 2 000 ans à l’extérieur du bâtiment.

 Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plusRetour au Sommaire ●

9
©shutterstock.com/aerialmotion

L’église Agios Nikolaos de Georgioupoli : un joyau crétois

L’église Agios Nikolaos de Georgioupoli, est l’une des icônes religieuses les plus précieuses de la Crète. Elle est un choix privilégié pour les mariages et les photographes. Les couchers de soleil y sont aussi très beaux. L’intérieur de l’église est simple et sans prétention. La chapelle, dédiée à Saint-Nicolas, patron des marins, se trouve juste à côté de la plage de Georgioupoli et est libre de visite. Attention cependant l’accès à la passerelle est mouillée et est très glissante ; pensez donc à avoir des chaussures adaptées. Il n’y a pas d’accès pour les fauteuils roulants.

L’église d’Agios Nikolaos Georgioupoli est considérée comme l’un des plus beaux monuments religieux de Crète et de Grèce pour son emplacement pittoresque, mais également pour ses caractéristiques architecturales particulières. Malheureusement, personne ne connaît le nom de l’architecte, bien que la simplicité de l’église suggère un talent laïque. Le jour d’Agios Nikolaos, ou Saint-Nicolas, célébré le 6 décembre, l’église organise un joli service religieux – la seule occasion de découvrir ce site comme un crétois.
En dehors de cela, si vous visitez cet endroit, vous pourrez assister à des mariages, à un musicien occasionnel et à des touristes qui luttent pour atteindre l’église en tongs.

L’église Agios Nikolaos de Georgioupoli est gratuite, mais les dons sont appréciés.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

10
©shutterstock.com/Georgios Tsichlis

Le magnifique lac de Kournas

Le lac de Kournas est le seul lac d’eau douce en Crète. Il est situé dans un endroit magnifique, à seulement 4 km de Georgioupoli. C’est un lac assez petit, connu depuis l’Antiquité sous le nom de Korisia. Le lac de Kournas est une destination remarquable pour une promenade dans l’après-midi ou une excursion d’une journée. Le paysage reposant et magnifique est idéal pour les amoureux de la nature.

Le lac a été créé par l’accumulation d’eau souterraine provenant des Montagnes Blanches. L’eau jaillit d’une source appelée Amati ou Mati (qui signifie «œil»), qui recouvre la surface du lac en été, alors qu’elle est cachée sous la surface en hiver.

Le lac de Kournas est une zone protégée par le réseau Natura 2000. Il est entouré d’un environnement de verdure avec des plantes et des arbres rares. La couleur foncée du lac est causée par les algues provenant des profondeurs. De nombreux animaux trouvent refuge ici.

À côté du lac, vous trouverez de nombreuses tavernes où vous pourrez manger un morceau et profiter de la vue. Vous pouvez nager dans les magnifiques petites plages de sable blanc, situées à côté des cafétérias. En outre, vous pouvez louer un pédalo pour 7€ à 15€/heure (selon la taille) ; si vous êtes chanceux, vous pourrez apercevoir des tortues qui flottent.

En raison de son eau sombre, de nombreux mythes sont associés à ce lac. Un vieux mythe disait que le lac n’avait pas de fond. Cependant, ce n’était qu’un mythe, sa profondeur étant de 22,5 mètres.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

11
©commons.wikimedia.org/Jakednb

Le Musée de la guerre d’Askifou

Dans le village montagneux d’Askifou, à 50 km au sud de La Canée, se trouve un intéressant musée de la guerre créé à l’initiative d’un homme de la région. Georgios Hatzidakis, né en 1931, a commencé à rassembler des armes à l’âge de 14 ans. Il collectionnait tout ce qu’il avait trouvé dans le village, principalement des armes datant de la Seconde Guerre mondiale, mais, grandissant, il a également été intéressé par celles datant de la révolution crétoise de 1770 ou même plus anciennes.
Plus tard, il a créé ce musée de la guerre pour héberger sa grande collection. Les visiteurs peuvent y voir de nombreuses expositions intéressantes, telles que des fusils, des revolvers, des carabines, des mortiers, des obus, des jumelles, des uniformes militaires, et même l’hélice d’un hélicoptère allemand tombé en Crète lors de la bataille de Crète en mai 1941. La plus ancienne pièce du musée est un canon datant de 1770, tandis que la plus grosse est une bombe allemande.

► Entrée : gratuite.
► Ouverture : du lundi au dimanche de 8h à 21h.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ● Retour au Sommaire 

12
©commons.wikimedia.org/Marc Ryckaert

La Forteresse de Frangokastello

La forteresse de Frangokastello est un monument historique important de la région de Chania. Ce château a été construit entre 1371 et 1374. Les travaux de construction ont été lancés par les Vénitiens, qui avaient conquis la Crète à cette époque. En fait, ce château a été créé pour maintenir une base militaire pour l’armée vénitienne. En plus de protéger la région et les propriétés des nobles contre les attaques des pirates et de l’ennemi, ce château servait également de base d’attaques sur l’île, qui résistait toujours aux vainqueurs vénitiens.

Au début, le château s’appelait le château de Saint-Nikitas pour honorer une église proche, mais plus tard, il fut appelé Frangokastello par les locaux, ce qui signifie le château des Francs (Vénitiens). Les Vénitiens ont construit Frangokastello dans une forme rectangulaire. Ils ont construit des tours fortes et massives à chacun des quatre coins. Sur la porte gigantesque, ils ont apposé un blason symbolisant la bravoure vénitienne. Cependant, tous les bâtiments et les fortifications que vous voyez aujourd’hui à l’intérieur des murs du château ont été achevés par les Turcs pendant la domination ottomane (17ème-19ème siècles).

Une légende liée à Frangokastello est l’histoire de Drossoulites. En 1828, les Crétois s’étaient opposés aux Turcs et 600 hommes de l’Epire (région historique des Balkans) dirigés par Hatzi Michalis Dalianis, étaient venus aider à la révolution crétoise. En mai 1828, ils s’enfermèrent à Frangokastello, rejetant l’avis des Crétois selon lequel ce n’était pas un endroit sûr. En dehors des murs, 8 000 soldats turcs les combattaient. Après une semaine, le 17 mai 1828, les Turcs réussirent à entrer dans le château et 335 Grecs furent tués. Cependant, leurs corps ne furent pas enterrés… jusqu’à ce qu’une dune de sable les recouvre. La légende locale dit que depuis lors, chaque mois de mai, les soldats morts de Dalianis réapparaissent. Ils se lèvent du sable et vont vers la mer, où ils disparaissent dans l’eau. Cela se produit toujours en mai, très tôt le matin, environ 10 minutes après le lever du soleil. Parce que ces fantômes apparaissent avec la rosée du matin, ils ont été nommés les Hommes de la Rosée, ou Drossoulites en grec. Les scientifiques disent que ce sont les reflets des rayons du soleil, cependant, beaucoup de gens ont rapporté avoir vu ces fantômes.

CONSEILS : la visite intérieure de la forteresse est inutile car il n’y a rien à l’intérieur (mis à part une belle vue sur la plage et sauf si vous souhaitez contribuer à l’économie locale). Forteresse à voir si vous êtes dans le coin mais ne faite pas un détour exprès pour elle !

► Entrée : 2€.
► Ouverture : tous les jours de mai à octobre de 10h à 19h.

● Ouvrir dans GoogleMaps Retour au Sommaire ●

13
Entrée des gorges et Portes de fer ©CityBreaker

La gorge de Samaria

Les montagnes de la Crète sont découpées par de profondes gorges, dont la plus longue est la gorge de Samaria, longue de 16 kilomètres. C’est une randonnée difficile que vous pouvez faire seul(e) ou dans le cadre d’une excursion organisée. L’entrée des gorges se fait par le village d’Omalós (Xyloskalo), à 42 kilomètres au sud de La Canée. Le chemin est raide et inégal au début, descendant à travers une pinède dense. Au fond de la gorge rocheuse, le sentier s’enroule autour de gros rochers et, à son point le plus étroit, les « Portes de fer » (Síderoportes), la gorge ne fait plus que quatre mètres de large. Cherchez les kri kri, ces chèvres sauvages uniques à la Crète. Vous pouvez même apercevoir une ou deux espèces animales endémiques telles que le blaireau de Crète ou la souris épineuse.

Le temps nécessaire pour faire le parcours varie de 4 à 7 heures, en fonction de la capacité de chaque randonneur. Veillez également à porter des chaussures solides et à apporter beaucoup d’eau. La gorge s’ouvre sur la mer de Lybie dans le village d’Agia Roumeli, avec une plage de sable noir où vous pourrez nager. De là, prenez le ferry pour Sfakia, puis le bus qui vous ramènera à La Canée (75 km).

Gorges de Samaria – vue depuis le départ d’Omalos ©CityBreaker

BON À SAVOIR AVANT DE PARTIR :

  • La gorge de Samaria n’est ouverte que de début mai à la fin octobre. Le parc reste ouvert de 6h à 16h.
  • Il est recommandé d’entrer le plus tôt possible dans les gorges (avant 8h) pour éviter la foule et la chaleur. Autre possibilité pour éviter la foule, partir après 12h et dormir à Agia Roumeli à l’arrivée.
  • Vous devez être en bonne condition physique pour emprunter ce chemin de randonnée, car il peut être très fatigant, surtout en été, lorsque le soleil brûle (ne convient pas aux très jeunes enfants). Outre les chutes occasionnelles de pierre, le plus grand danger reste la chaleur. Prévoir une bonne protection solaire (crème solaire, lunettes de soleil et chapeau) beaucoup d’eau et de bonnes chaussures de marche. Si, au cours de la première heure, vous réalisez que le voyage est trop difficile pour vous, arrêtez-vous ; des gardes forestiers à dos d’ânes peuvent vous ramener à l’endroit où vous avez commencé le voyage.
  • Le meilleur moment pour visiter la gorge est au printemps, quand il fait frais, que la nature se réveille et que les visiteurs sont beaucoup moins nombreux qu’en été. Attention tout de même car en début de saison il n’est pas impossible que vous ayez à traverser des torrents et cours d’eau pour progresser, alors qu’en plein été vous ne verrez qu’un filet d’eau.
    Le bureau du parc peut fermer l’ouverture aux gorges en cas de pluie ou de canicule (+40°C).
  • Durant le parcours vous trouverez des toilettes, des robinets pour remplir vos gourdes et des poubelles. Prévoir cependant de quoi manger et boire car il n’y aura aucun commerce durant les 16 km !
  • Comme la gorge est un parc national, il est interdit de nager dans les ruisseaux, de camper, d’allumer des feux, de chasser ou d’y passer la nuit. De ce fait tout départ après 14h ou 15h (horaire à confirmer avec les gardes du parc selon la saison) ne vous autorisera à parcourir qu’un tronçon de 2km, soit d’Omalós (Xyloskalo), soit d’Agia Roumeli. Ceci est fait parce que vous n’aurez pas assez de temps pour atteindre la sortie avant qu’il ne fasse noir. De même, il se peut que pour votre sécurité l’entrée dans la gorge soit décalée d’une heure s’il fait encore trop sombre (par exemple entrée à 7h au lieu de 6h le matin).
  • Il existe des opérateurs et des guides pour organiser des excursions entre La Canée et les gorges de Samaria, ou vous pouvez prendre les bus publics de La Canée à Omalós (Xyloskalo). Le dernier bateau de Agia Roumeli à Sfakia part à 17h30. Le bus de Sfakia à La Canée part à 18h30 et le chauffeur attend que le bateau d’Agia Roumeli arrive avant de partir. Voir les horaires des bus ici.
  • Si vous souhaitez rejoindre Xyloskalo en voiture, cela est possible, bien que cela ne soit pas vivement recommandé, car vous devrez retourner à Omalós pour la récupérer. Si vous souhaitez tout de même venir en voiture, lorsque vous atteignez Agia Roumeli, vous devez prendre le bateau pour Sougia. De Sougia, il y a un bus public qui retourne à Omalós.

► TÉLÉCHARGER LE PLAN DU PARC DE SAMARIA ◄

Gorges de Samaria ©CityBreaker

AUTRE IDÉE DE BALADE ⛰️ À côté de la gorge de Samaria, il y a une autre gorge, plus courte mais très belle car elle est très étroite à certains endroits : c’est la gorge d’Imbros (entrée 2,50€ – ouverte toute l’année), et il ne vous faut que 2 heures pour la passer. Vous pouvez combiner cette promenade avec la baignade vers la plage de Fragokastello, très proche de la sortie des gorges.

► Entrée : 5€ pour les adultes / gratuit pour les moins de 15 ans. Le prix d’entrée est le même, que vous souhaitiez entrer dans la gorge pour quelques kilomètres ou pour la totalité du parcours. Remarque : Il est important de conserver votre billet pour pouvoir le vérifier à la sortie. Ceci est fait pour la sécurité des visiteurs, car les rangers du parc sauront combien de personnes sont entrées et sorties de la gorge.
► Ouverture : du 1er mai au 31 octobre de 6h à 16h, avec des entrées à Omalós (Xyloskalo) et Agia Roumeli.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus ● Retour au Sommaire ●

14
©CityBreaker

Le village de Loutro

Ce petit village de pêcheurs bien connu est situé entre Chora Sfakion et Agia Roumeli. Il représente un bon exemple de ce que sont les plages du sud de la Crète : des eaux cristallines immaculées, une atmosphère décontractée et peu d’activités. Entouré d’une falaise qui culmine à 600 mètres au-dessus du village, Loutro est un endroit unique en Crète pour plusieurs raisons : ses bâtiments blancs aux fenêtres bleues rappellent les Cyclades et sont uniques en Crète. Il n’y a pas de route pour Loutro. Vous pouvez y aller uniquement par bateau régulier (à 20 minutes de Sfakia) ou à pied. Si vous préférez marcher, le sentier de randonnée de Chora Sfakion dure environ deux heures et les randonneurs prennent généralement une pause le long de la plage de Glyka Nera. Si vous continuez à marcher vers l’ouest, vous pourrez rejoindre Marmara et, après un moment, Agia Roumeli.

Il n’y a pas grand-chose à faire à Loutro, posez simplement votre serviette sur la plage galets et relaxez-vous. Pour le déjeuner, essayez le poisson local à Notos, une petite taverne presque au bout de la promenade avec des prix avantageux.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

15
©commons.wikimedia.org/Maesi64

La plage de Glyka Nera

Glyka Nera (qui signifie «eau douce») est une autre magnifique plage de la région. C’est une large plage de sable et de galets aux eaux généralement froides et bleues. Il y a de nombreux tamaris et il n’est pas étrange de trouver des chèvres qui descendent des montagnes pour finir brusquement sur le sable. De plus en plus de touristes ont commencé à visiter la plage lorsque le London Times l’a inclus dans la liste des 20 meilleures plages d’Europe. Rappelez-vous que l’eau de Glyka Nera est généralement froide à cause des sources souterraines, même en plein été !

Méditation & Yoga 🧘 A Chora Sfakion, Yoga On Crete propose d’excellents séminaires et retraites de yoga. Différentes disciplines sont enseignées par des professeurs du monde entier. A partir de 560€ pour 7 jours tout compris. Vous pouvez également payer 510€ en échange de quelques heures de travail (vaisselle, nettoyage des salles de cours) – offre valable pour une personne par semaine. Plus d’informations.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

16
©commons.wikimedia.org/Maesi64 et ©flickr.com/miguelvirkkunen

La gorge d’Aradena 

La gorge d’Aradena est située dans la région de Sfakia. Elle s’étend des pentes sud des Montagnes Blanches et forme une profonde coupure jusqu’à la petite plage de Marmara (un peu à l’ouest de Loutro). C’est l’une des promenades dans les gorges les plus populaires de l’ouest de la Crète, vous ne serez donc pas entièrement seul(e) sur le chemin, mais elle est beaucoup plus calme que Samaria, Imbros ou Agia Irini. Même si la marche n’est pas très longue (deux heures et demie à trois heures de marche du village d’Aradena à Marmara, ou inversement), elle est un peu plus difficile que certaines des gorges, mais depuis peu des chemins ont été aménagés pour contourner les rares passages trop techniques. En effet de nombreux passages peuvent être très glissants et nécesitent de monter sur des rochers ou des échelles – vigilance de rigueur avec les enfants si vous choisissez cette option.

Le village d’Aradena, abandonné dans les années 50, mérite également une visite et vous donnera une bonne idée de l’architecture crétoise traditionnelle. Vous pouvez voir des photos des maisons ici. Depuis 1986, le village est relié par la route à Anopolis et au reste du réseau routier par un spectaculaire pont Bailey (pont préfabriqué portatif, conçu à l’origine pour un usage militaire) qui enjambe la gorge profonde. Notez la plate-forme au milieu du pont : elle est utilisée pour le saut à l’élastique (généralement le week-end pendant les mois d’été – 138 m de hauteur – environ 100€/saut – plus d’info ici).

Le vieux chemin de pierre traversant la gorge à Aradena (un des nombreux anciens chemins traversant la gorge) est un exemple spectaculaire de kalderimia traditionnelle (pistes muletières pavées). C’est ce que vous allez suivre pour entrer dans (ou sortir) de la gorge. La gorge d’Aradena est très riche en fleurs de chasmophyte (qui se développe sur les parois de falaises ou de vieux murs), la plupart endémiques de la Crète et d’autres assez rares. Plusieurs couples de vautours griffons nichent dans les falaises de la gorge et vous les verrez généralement voler au-dessus de vous.

► Entrée : gratuite.
► Ouverture : toute l’année.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

17
©flickr.com/xamogelo et ©commons.wikimedia.org/Lungo41

La gorge d’Agia Irini

La gorge dAgia Irini, dans le sud-ouest de la Crète, est moins surchargée que la célèbre gorge de Samaria mais reste tout de même très belle. Elle est située à 43 km de la ville de Chania et est facilement accessible en bus local. La gorge commence au village d’Agia Irini à Selinou et fait 7 km de long. La longue promenade de 12 km se termine à Sougia, un charmant petit village côtier situé au sud de la Crète.

Soyez vigilants car les rochers et les flancs escarpés des montagnes peuvent vous surprendre en marchant le long du lit de la rivière. S’il a plu la veille au moins une fois, faites attention car vous devrez peut-être traverser l’eau pour franchir les gorges d’Agia Irini. La signalisation est bonne et il y a des aires de repos le long du chemin.

Selon la période de l’année où vous venez, c’est une promenade très paisible, car il n’y a pas de foule. Assurez-vous de prendre beaucoup d’eau. Il y a un café au début de la promenade. Prévoyez trois bonnes heures de promenade ; ce qui vous permet de faire des arrêts, de profiter du paysage et de photographier la nature. Des randonneurs expérimentés pourraient faire la promenade en deux heures et faire l’aller-retour en quatre heures.

De Sougia, la marche jusqu’à l’ancien site de Lissos est plus courte. Ceci est l’emplacement d’un temple d’Asklépios, qui était un guérisseur du monde grec antique.
Certaines histoires disent qu’il était un dieu. Il a enseigné à Hippocrate, qui est maintenant connu comme le père de la médecine. Le site de Lissos a été fouillé et de nombreux artefacts ont été récupérés, montrant le pouvoir commercial des Crétois au 3ème siècle avant notre ère.

Il est possible de prendre le bateau de Sougia à Paleochora dans l’après-midi, mais il est très agréable de rester à Sougia et de profiter de la jolie plage de galets et des eaux cristallines. D’autres petits villages côtiers sont accessibles en ferry : Agia Roumeli, Loutro et Chora Sfakion.

Partir observer les dauphins🐬 La très profonde fosse hellénique qui longe la côte ouest de la Grèce et de la Crète mène à la mer libyenne du sud de la Crète. C’est la zone la plus importante pour les cachalots en Méditerranée. De la mi-juin à la fin août, lors de la période de reproduction des baleines et de certains dauphins locaux, ces mammifères peuvent être repérés dans les eaux entourant Paleochora. Les agences de voyages locales organisent des excursions en bateau « Dolphin Spotting » l’après-midi où, avec un peu de chance, certaines de ces merveilleuses créatures peuvent être vues de près. Étant donné que la plupart de ces mammifères sont actuellement classés en voie de disparition, agissez de manière responsable si vous avez la chance de les rencontrer.

► Entrée : 2€.
► Ouverture : toute l’année.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

18
©shutterstock.com/Vladimir Zhoga

Le Monastère de Chryssoskalitissa

Le monastère historique de Panagia Chryssoskalitissa est situé sur la côte sud-ouest de La Canée, sur le chemin menant au village d’Elafonissi. Il s’agit en réalité d’un charmant village traditionnel avec quelques habitants permanents. Le monastère blanc se situe au sommet d’une falaise juste au-dessus de la plage d’Elafonissi et est dédié à la Vierge Marie. Son nom, Chryssoskalitissa, signifie marches en or et la tradition veut que l’une des 98 marches menant au monastère soit en or mais seules les personnes au cœur pur peuvent la voir. Une autre histoire raconte qu’il y avait jadis un escalier en or mais que celui-ci a été donné aux Turcs pour payer les impôts.

Ce monastère a été construit à l’époque vénitienne sur le site du monastère d’Agios Nikolaos, mais sa date exacte reste inconnue. Pendant l’occupation turque de la Crète. A cette époque, le monastère était un abri pour les marins qui étaient pris dans la tempête.
Le monastère a été réhabilité en 1855 lorsqu’un moine d’Askifou a rénové le bâtiment et construit de nouvelles cellules. Depuis lors, le monastère de Chryssoskalitissa est continuellement habité. Aujourd’hui, il s’agit d’un lieu de pèlerinage célèbre. Ses salles sont ouvertes au public et comprennent un musée du folklore présentant des objets du quotidien, des instruments, des outils et des monuments commémoratifs de la révolution crétoise.

► Entrée : 2€.
► Ouverture : du lundi au dimanche de 8h à 17h.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

19
©shutterstock.com/gevision

La plage de sable rose d’Elafonissi

Elafonissi est un petit paradis sur terre. Située à environ 70 kilomètres de La Canée, Elafonissi est une zone classée dans le programme de protection Natura 2000 dotée d’une beauté naturelle, d’eaux cristallines peu profondes et de plages de sable fin. À certains endroits, le sable semble rose, prenant la couleur inhabituelle des milliers de coquilles concassées.

Les eaux sont peu profondes, ce qui en fait un endroit idéal pour les familles avec enfants. L’île a plus d’une fois été incluse dans différentes listes de meilleures plages du monde. Elafonissi est un endroit magnifique pour passer la journée à bronzer ou à explorer les criques cachées.

Sable rose d’Elafonissi ©flickr.com/miguelvirkkunen

Il y a plusieurs routes pour aller à Elafonissi, les habitants recommandent de traverser la gorge de Topolia, dangereusement étroite parfois, mais avec des vues magnifiques. Il y a beaucoup de monde, mais la plupart des randonneurs partent à 16h, après quoi il y règne un calme absolu.

activité ⛵ La lagune d’Elafonissi est le meilleur spot de kitesurf de l’ouest de la Crète. Vous pouvez également faire de la planche à voile !

DÉCOUVREZ LA PLAGE DE KEDRODASOS Cet endroit magnifique est situé à 1 km à l’est du lagon d’Elafonissi. Il y a un bosquet de genévriers qui offre confort et ombre sous le chaud soleil crétois. Les naturistes sont des visiteurs habituels de la plage, certains y campent même pendant des jours. Le sable est blanc et il y a des rochers dans toute la zone. Cette plage est complètement isolée, alors n’oubliez pas d’emporter votre déjeuner et vos boissons.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

20
©milia.gr

L’écovillage de Milia : un retour à l’essentiel

L’écovillage de Milia a été créé dans les montagnes, au-dessus de la route qui mène de la côte nord de la Crète à la plage d’Elafonissi et au village voisin d’Elos. Ce petit coin oublié de Crète est idéal pour vous ressourcer et vous déconnecter ; vous trouverez à Milia simplicité, harmonie, air pur, hospitalité chaleureuse, atmosphère détendue, cuisine familiale et activités intéressantes.

Disséminés entre châtaigniers, oliviers, arbousiers et chênes, au-dessus d’un ravin alimenté par une eau de montagne fraîche, les petites maisons en pierre de Milia remontent à une époque d’un autre temps. Ces maisons traditionnelles en pierre et en bois ont été construites pour reproduire le style de vie original et véritable en Crète. Cependant, les maisons sont assez confortables (certaines salles de bains sont petites, mais elles ont toutes été rénovées). Dans la mesure du possible, le confort est offert de manière naturelle et écologique. Quelques améliorations ont été apportées en 2008 avec des matelas écologiques et des installations de chauffage, d’énergie solaire et de gestion des déchets très efficaces. Toutefois, l’électricité cède la place aux lampes à huile ou à gaz – ou aux bougies. Des cheminées ou des poêles à bois chauffent votre pièce. Une connexion Internet par satellite sans fil est disponible (dans le bâtiment du restaurant) gratuitement. Vous pouvez également y recharger la batterie de votre ordinateur portable ou de votre téléphone portable.

Milia offre paix et détente dans un environnement rustique où le merveilleux restaurant sert des plats à base de produits biologiques. Le petit-déjeuner buffet est servi le matin et propose une grande variété de produits traditionnels frais et faits maison. Le restaurant sert le déjeuner et le dîner et le menu change selon la saison. Il y a de bons sentiers dans la nature, dont certains prennent moins de 2 heures de marche, ce qui les rend adaptés aux enfants. D’autres activités telles que la fabrication du pain, une visite guidée du village ou même la peinture peuvent toutes être organisées localement. Milia est ouvert toute l’année.

CONSEILS AVANT DE RÉSERVER :

  • Milia se situe dans les monts crétois occidentaux (altitude 510 m), à 30 km de la baie d’Elafonissi (à 40 minutes de route) et à 22 km de la baie de Kissamos, dans un site isolé ; une route de terre, longue et montagneuse, vous mènera jusqu’au derniers kilomètre. Toute voiture normale vous y conduira ! De Chania comptez 1h10 de route en voiture (64 km) et 3h30 de route depuis Héraklion (180 km).
  • L’été (juin-septembre) est la plus belle période pour visiter Milia, échappant à la chaleur et à la foule de la côte. Encore une fois, avril est le meilleur mois pour observer les fleurs sauvages ! Le printemps et l’automne sont populaires auprès des promeneurs. L’hiver (octobre à mars) est froid et il fait plutôt sombre à l’intérieur des bâtiments.
  • Dans les logements vous devrez veiller à économiser l’eau car elle provient directement des sources. Par ailleurs, l’eau locale est potable, remplissez la même bouteille et créez ainsi moins de déchets.
  •  Il n’y a pas de cuisine ni de réfrigérateur dans les cottages.
  • Il n’y a pas de prise de courant dans les chalets car il n’y a pas d’électricité !
  • Les chalets sont proches de la nature, ne soyez donc pas surpris de rencontrer des insectes.
  • Le restaurant de Milia est ouvert tous les jours de l’année, de midi à 21h30. En juillet et août, il sert jusqu’à 22h30. Il n’y a pas de menu standard dans le restaurant, la nourriture dépend des matières premières disponibles chaque jour dans le village.
  • Le parking est à environ 150 mètres du restaurant et il n’y a pas de parking devant les cottages (seuls les véhicules de service sont autorisés à entrer dans le village).
  • Les enfants âgés de moins de 4 ans nécessitent une attention particulière en raison de l’environnement montagneux. De plus, si vos enfants sont très actifs et bruyants, il vaut mieux éviter un séjour à Milia.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plus Retour au Sommaire ●

21
©flickr.com/telemax

Les plages et les ruines de Falassarna

Falassarna (parfois appelée Phalasarna) est située sur la côte ouest de la Crète et, tout comme Elafonissi, elle est très appréciée des excursionnistes en raison de ses superbes plages et de sa mer d’un beau bleu turquoise. Elle se compose de plusieurs plages : criques de galets, petites plages de sable et une grande plage de sable de 3 km, faisant toutes face à l’ouest (ce qui en fait un endroit magnifique pour regarder le coucher du soleil).

ATTENTION: le fait que les plages donnent sur l’Ouest, il peut y avoir beaucoup de vent et donc de grosses vagues. Ne convient donc pas aux très jeunes enfants.

Si vous êtes intéressé par l’archéologie, vous pouvez également visiter les vestiges d’un port fortifié hellénistique. En raison d’un soulèvement soudain de l’ouest de la Crète il y a 1500 ans, le port est maintenant situé à l’intérieur des terres. Pour y accéder, vous devez conduire jusqu’au bout de la route goudronnée et continuer sur un chemin de terre (vous verrez un panneau vous indiquant la direction à suivre) pendant environ 5 minutes. Si vous préférez marcher, le trajet dure environ 15 à 20 minutes.

Comme les sols à Falassarna sont relativement plats et fertiles, beaucoup de serres ont été construites au cours des 20 dernières années et la vue quand on arrive en voiture n’est plus aussi belle qu’autrefois. Cependant lorsque vous êtes sur la plage, vous ne remarquerez plus les serres.

Depuis 1995, les jeunes du village voisin de Platanos organisent chaque année une grande fête sur la plage à Falassarna, le premier ou le deuxième samedi d’août. L’entrée à la fête est gratuite et les boissons sont bon marché. Du jour au lendemain, de nombreuses personnes campent sur la plage et dansent toute la nuit au son de DJ professionnels.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

22
©commons.wikimedia.org/Simaoarinto

Le lagon de Balos et le Château de Gramvoussa

Les plages les plus spectaculaires de Crète sont souvent les plus difficiles à atteindre, et Balos est certainement l’une d’entre elles. Les bateaux d’excursion partent de Kissamos (à 40 kilomètres à l’ouest de La Canée), mais il est plus amusant de louer un véhicule, de préférence une jeep 4×4, et de la visiter de manière autonome. Vous devrez négocier une piste difficile de sept kilomètres, qui longe la péninsule de Gramvoussa. Assurez-vous de rouler lentement et avec précaution. Depuis le parking, empruntez un sentier raide (20 minutes) pour arriver à cette plage de sable blanc enchanteresse, qui s’étend jusqu’à un lagon magnifique, turquoise et vert émeraude.

Pour accéder à l’île de Gramvoussa vous devrez impérativement prendre un ferry depuis le port de Kissamos. De là, le navire navigue le long de la péninsule de Gramvoussa et s’arrête sur l’île de Gramvousa, «l’île des pirates», comme l’appellent de nombreuses personnes. Là, vous pouvez descendre du bateau et visiter le château vénitien du 16ème siècle au sommet de la colline. Le chemin qui mène au château est difficile à cause du paysage rocheux (il est situé du côté est du château – comptez 45 min de marche aller-retour), mais la vue sur la mer Égée est à couper le souffle. À l’intérieur des murs du château, il y a des citernes souterraines, des bâtiments en ruine, une église dédiée à l’Annonciation de la Vierge et un dépôt de poudre qui a été utilisé plus tard comme mosquée.

Château de Gramvoussa ©commons.wikimedia.org/Tasosarn

La plage de Balos est merveilleuse après 17h, lorsque les bateaux d’excursion partent, et que vous ne faites qu’un avec la nature. Le prince Charles et la princesse Diana ont nagé ici pendant leur lune de miel en 1981.

CONSEILS :

  • Apportez de l’eau, un déjeuner et des collations avec vous. De la nourriture est vendue sur le bateau de Kissamos, mais c’est assez cher pour une qualité relativement médiocre.
  •  En venant en bateau, arrêtez vous d’abord sur l’île de Gramvoussa pour marcher jusqu’au fort et admirer la vue, puis reprenez le bateau (environ 15 min) pour finir votre journée dans la lagune.
  • Attention à bien regarder les horaires de départ des bateaux sur le tableau quand vous quittez le ferry.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

23
©flickr.com/Bunny1948

Monastère de Gonia 

Le monastère de Gonia (Panagia Odigitria) est situé à 26 km de La Canée et à 2,5 km de Kolimbari, sur une colline surplombant la mer de Crète. Le monastère a été fondé par les moines zélotes autour du 9ème siècle et était à l’origine dédié à Saint George. Construit sur les ruines de l’ancien temple d’Artémis Vritomartis, le monastère a été reconstruit en 1618 en raison des fréquentes invasions de pirates de cette époque. En conséquence, les moines ont été forcés de rechercher un endroit plus sûr. Au cours du 17ème siècle, le moine Vlassios décida de construire le nouveau monastère à son emplacement actuel, après avoir eu une vision. Le monastère est entouré d’une grande cour fleurie. L’architecture a été principalement influencée par les Vénitiens avec un narthex et un dôme et un certain nombre de petites chapelles autour du monastère.

Aujourd’hui, le monastère de Gonia est dédié à l’Assomption de la Vierge Marie. Depuis sa fondation, le monastère a subi de nombreuses catastrophes, mais il a également été reconstruit à plusieurs reprises. En particulier, pendant la Seconde Guerre mondiale, où il a été détruit par les bombardements allemands, mais il est devenu un refuge pour les blessés. Aujourd’hui, le monastère possède une grande collection de précieuses reliques, icônes et trésors religieux des 15ème et 17ème siècles. À proximité du monastère de Gonia, se trouve l’Académie orthodoxe de Crète, l’un des plus importants groupes religieux et fondateurs contemporains du saint archidiocèse de Crète.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

24
©arttravel.gr

Dégustation de vin 

Venez profiter d’une visite et d’une dégustation dans l’un des meilleurs vignobles de Grèce ! La cave Manousakis produit ses vins 100% biologiques sous la marque Nostos depuis 1997. La cave est située à seulement 15 minutes (en voiture) de la ville de Chania dans le village de Vatolakkos. Ce village traditionnel est un cadre idéal pour essayer ces vins primés. Au fil des ans, l’entreprise Manousakis Winery a organisé des visites et des dégustations pour les voyageurs du monde entier. Les clients ont le choix entre cinq options de circuits différents. En plus de ces options, les visiteurs peuvent célébrer leurs mariages, anniversaires, remises de diplômes ou même simplement la fin d’un séjour parfait en Crète. Les visites standard du vignoble Manousakis comprennent une visite du domaine et une dégustation de 5 ou 7 vins disponibles. Un restaurant situé dans la zone de dégustation propose des plats mezzés crétois traditionnels.

Gardez à l’esprit que les heures d’ouverture ne sont valables que d’avril à la mi-novembre. Les mois restants, la cave n’est ouverte du lundi au vendredi sur rendez-vous.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● En savoir plusRetour au Sommaire ●

25
©flickr.com/garryknight/

Découvrir la région à cheval 

Pour ceux qui aiment l’équitation ou qui souhaite découvrir la région autrement, des centres d’équitation organisent des excursions quotidiennes adaptées à chaque niveau.

● Ouvrir dans GoogleMaps ● Retour au Sommaire ●

26
©pxhere.com

Où manger dans la région de Chania ?

Après toutes ses visites et activités, rien de tel qu’un bon restaurant pour reprendre des forces et découvrir les saveurs locales. Voici une liste des meilleurs restaurants recensés dans la région de Chania / La Canée.

01/Kosmos Fish Tavern – Moni Chrisoskalitissis – €€-€€€
02/ Georgia’s Traditional Taverna – Kournas, Apokoronas – €€-€€€
03/ Ioannis Kafenagogeio Kolibari – Kolymvari – €
04/ Rustic Garden Greek Tapas Restaurant – Agia Marina – €€-€€€
05/ Taverna Anopoli – Anopolis  – €
06/ Parasia Rakadiko  Mamouniana€€-€€€
07/ Tzaneris & Archontissa – Drakona – €€-€€€
08/ Taverna Neratzoula – Minoa Pediada – €
09/ Taverna Pelagia´s Yard Kavros- Kalliroi Alexaki, Paralia Kourna – 
10/ Gialites Taverna – Livadia – €
11/ Dounias Drakona – 
12/ Sto Plai Kavousi, Kissamos – €€-€€€
13/ Gramboussa Restaurant – Emmanouil Diktaki 1, Kaliviani€€-€€€
14/ Meraki Tavern – Agia Marina – €€-€€€
15/ I Platia – Platanias -€€-€€€

Voir tous les restaurants dans GoogleMaps Retour au Sommaire ●

Découvrir l’ensemble de ces lieux dans GoogleMaps

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER