En juin, l’été touche toute l’Europe et, autour de la Méditerranée, les températures pour la baignade sont maintenant optimales. S’il fait maintenant trop chaud et humide dans la plupart des régions de l’Asie du Sud-Est et des Caraïbes, les conditions météorologiques sont très bonnes dans de nombreuses régions d’Afrique, d’Australie et de l’Océan Pacifique.

1
Rome, Italie ©pixabay.com/the_double_a

En Europe

L’été est là. En Méditerranée, la température de l’eau dépasse les 20°C. Les côtes atlantiques de l’Espagne, du Portugal et de la France, le sud de la mer du Nord et de la mer Baltique, ainsi que la mer Noire, attirent désormais les visiteurs. Il est préférable de privilégier le début du mois de juin pour profiter des prix avantageux et du peu de touristes.

Alors que dans le sud et le sud-est de l’Europe, vous pouvez profiter d’un soleil pur sans vous soucier des averses de pluie, dans le reste de l’Europe, vous devez vous attendre à quelques averses et orages d’été partiellement forts.

Si vous ne voulez pas vous baigner et que la chaleur de la Méditerranée est trop élevée pour vous, vous pouvez vous rendre au nord de la Scandinavie et de la Russie pour profiter des journées sans fin et du soleil de minuit. Fin mai / début juin est d’ailleurs le meilleur moment pour visiter ces régions, car des tonnes de moustiques vont rendre vos vacances vraiment inconfortables.

Mais l’Islande vaut également le coup en juin, bien qu’il n’y fasse pas vraiment chaud. Mais vous aurez l’île pour vous tout seul avant le début de la saison touristique qui commence à la fin juin.

Des randonnées et des treks sont possibles en juin dans toutes les montagnes européennes, ainsi que des circuits et des excursions dans les villes en dehors de la région méditerranéenne.

En juin, les Açores dans l’Atlantique sont une bonne destination. Comme l’humidité de l’air est encore très faible, le mois de juin est idéal pour les randonnées sur les îles.

● Retour au Sommaire ●

2
Plage de Kaputaş à Antalya en Turquie ©pixabay.com/yusufk53

Moyen-Orient

Le long des rives de la mer Méditerranée, des mers Noire et Caspienne, il fait maintenant chaud avec des températures supérieures à 30 degrés. Le soleil brille toute la journée et il n’y a aucun signe de pluie à l’horizon.

Au cours de la première quinzaine du mois, les centres touristiques comme Antalya et Belek en Turquie sont moins fréquentés et généralement moins chers. Pour se rafraîchir, il faut se retirer dans les montagnes, comme le font de nombreux autochtones. En juin, on peut y faire de l’escalade, de la randonnée et des treks.

● Retour au Sommaire ●

3
Lac Baïkal, Russie ©shutterstock.com/kolesnikov64

Extrême-Orient

De grandes parties de l’Extrême-Orient sont touchées par la mousson en juin. Elle apporte non seulement de l’humidité, mais également de la chaleur et de l’humidité.

Mais des régions comme la Sibérie et la Mongolie, ainsi que les régions montagneuses de l’ouest de la Chine et de l’île d’Hokkaido, la plus septentrionale du Japon ne sont pas impactées par les pluies. Pour la Sibérie, la Mongolie et l’Extrême-Orient de la Russie, la première moitié de juin est même le meilleur moment pour voyager car le climat est doux, sec et que les moustiques ne sont pas encore présents en grande quantité, comme plus tard en été.

● Retour au Sommaire ●

4
Mont Rindjani sur l’île de Lombok, Indonésie ©pixabay.com/fajaraddana91

L’Asie du sud-est

En Asie du Sud-Est, seuls l’Indonésie et la Malaisie, ainsi que le Centre-Vietnam sont conseillés pour un voyage. À Bali et Lombok, la saison sèche reigne, avec des températures agréablement chaudes et une faible humidité alors que le nord de l’Asie du Sud-Est subit les inondations de la mousson ; la chaleur et l’humidité y sont extrêmes.

Les vacances d’été en Europe et en Amérique du Nord n’ayant pas encore commencé, des destinations telles que Bali, en juin, restentencore relativement relativement abordables et ne sont pas encore surpeuplées !

● Retour au Sommaire ●

5
Vallee de Fergana, Kirghizstan ©pixabay.com/makalu

L’Asie centrale

Une chaleur estivale extrême attend les visiteurs en Asie centrale dans les régions des plaines en juin. Par contre, il fait beaucoup plus frais et donc plus agréable dans les montagnes, qui constituent une grande partie de la région. Si vous souhaitez effectuer des randonnées ou des treks dans des paysages naturels largement préservés, vous pouvez partir en juin en Asie centrale.

● Retour au Sommaire ●

6
Delta de l’Okavango, Botswana ©shutterstock.com/evenfh

L’Afrique

Avec des températures allant à plus de 30°C en journée l’Afrique du Nord sur les rives de l’Atlantique et de la Méditerranée est une destination idéale si vous souhaitez vous baigner. En revanche, sur la mer Rouge, il fait trop chaud pour beaucoup. Si vous voulez vous réfugier au frais, vous pouvez vous retirer sur les montagnes de l’Atlas.

En Afrique de l’Est, la grande saison des pluies est enfin terminée. Avec des températures de 23 degrés dans les hautes terres et de 28 degrés sur la côte, vous pouvez désormais visiter une région où la nature est verte et fleurie, où le soleil brille tout le temps et où les risques de précipitations sont faibles. Dans la zone occidentale et centrale du Parc National du Serengeti, il y a maintenant la grande migration des gnous, qui marque le début des safaris en Afrique de l’Est. En juin, les conditions sont également idéales pour des vacances balnéaires dans l’océan Indien.

Dans le sud de l’Afrique, l’hiver prédomine en juin. La nuit, les températures dans les hautes terres atteignent O°C et, dans la journée, il ne fait souvent pas plus de 20 degrés dans de nombreuses régions. De plus, le temps n’est pas encore venu pour les safaris, car la végétation des parcs nationaux reste trop dense. Malgré le froid, vous devriez venir découvrir le Delta de l’Okavango en juin pour un spectacle naturel très particulier : les inondations en provenance de l’Angola remplissent lentement le delta et font du delta du Botswana une oasis au milieu du désert. Vous pouvez également visiter la côte est subtropicale de l’Afrique australe en juin, car les températures sont désormais clémentes et, contrairement au reste de l’année, il ne pleut que très peu.

Il fait plus chaud, mais il fait également sec en juin dans les tropiques humides et les déserts de l’Afrique centrale au sud de l’équateur. Les températures y sont relativement supportables (25°C), de sorte que des vacances en juin dans cette partie de l’Afrique valent vraiment la peine.

Mais une autre région d’Afrique attire les touristes en juin: les îles de l’océan Indien. A cette période, le climat est relativement sec aux Seychelles, à Maurice, à la Réunion et à Madagascar, mais pas aussi chaud que l’été, et très ensoleillé dans le sud. Par ailleurs, juin n’est pas encore la haute saison, les prix restent donc corrects.

● Retour au Sommaire ●

7
Québec, Canada ©shutterstock.com/rmnunes

L’Amérique du Nord

Il fait déjà trop chaud en juin dans le sud de l’Amérique du Nord, où des ouragans et les tornades se produisent désormais régulièrement.

Il est maintenant conseiller de visiter le nord de l’Amérique du Nord, surtout dans la première moitié du mois, où la côte nord-est, le sud du Canada et les montagnes Rocheuses se prêtent à de belles excursions. Pendant cette période, les températures sont généralement autour de 20 degrés et le soleil brille presque tous les jours.

Les côtes du Pacifique canadien et du nord des États-Unis deviendront également des destinations intéressantes à partir du mois de juin (fin du printemps relativement humide) car les températures y sont plus douces.

Ceux qui résistent aux intempéries peuvent également se rendre dans la nature sauvage du nord de l’Alaska et du Canada en juin ; il aura d’ailleurs moins de moustiques.

En outre, Hawaï reste une destination attrayante jusqu’à une bonne partie de juin, du moins si vous n’êtes pas un surfeur ; les températures y sont agréablement chaudes de 28 à 30 degrés, il y a peu de précipitations et pas trop de touristes.

● Retour au Sommaire ●

8
Lagune de Willemstad sur l’île de Curaçao ©pixabay.com/mariamichelle

Les Caraïbes

En juin, la saison des pluies commence dans les Caraïbes avec beaucoup d’humidité, des ouragans, des températures élevées et beaucoup d’humidité … partout dans les Caraïbes? Non.

Les îles dites ABC d’Aruba, de Bonaire et de Curaçao, au large des côtes vénézuéliennes, sont totalement préservées. En raison de leur situation au sud, elles sont non seulement beaucoup plus sèches que les grandes et les petites Antilles, mais se trouvent également généralement en dehors des passages des ouragans. Les températures de l’air et de l’eau de 25 à 30 degrés et le soleil vous invitent à vous détendre sur la plage ou à pratiquer des sports nautiques de toutes sortes. Et comme le mois de juin n’est pas l’un des mois les plus fréquentés par les touristes, les villes portuaires sont plus calmes, les plages ne sont pas bondées et les tarifs des chambres sont modérés.

● Retour au Sommaire ●

9
Salar d’Uyuni, le désert de sel en Bolivie ©pixabay.com/mailanmaik

L’Amérique du Sud

Pour une grande partie de l’Amérique du Sud, le mois de juin est l’un des meilleurs mois pour voyager. Le Brésil et les États andins en particulier, de la Bolivie à la Colombie, sont particulièrement plébiscités car il y pleut peu ou pas du tout et les températures ne sont pas très élevées. Cependant, dans les hautes altitudes des Andes, il peut faire très froid la nuit.

Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi prendre des vacances au ski. En effet, à partir du mois de juin, il y aura suffisamment de neige dans la partie chilienne et argentine des Andes pour descendre les pistes de ski.

● Retour au Sommaire ●

10
Peinture rupestre du parc national de Kakadu en Australie ©pixabay.com/hbieser

L’Australie et l’Océan Pacifique

Dans la majeure partie de l’Australie et de l‘océan Pacifique, le temps est désormais propice au voyage. Les nombreuses îles plus petites et plus grandes du Pacifique Sud sont en saison sèche, mais cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de précipitations. Il pleut juste un peu moins.

Juin est également idéal pour ceux qui veulent visiter le nord de l’Australie. Les températures, les précipitations et l’humidité sont maintenant relativement faibles par rapport aux normes australiennes. Même le centre, habituellement très chaud, de l’Australie peut maintenant être visité pendant l’hiver austral car les températures sont raisonnablement tolérables.

En revanche, la Nouvelle-Zélande, la Tasmanie et le sud de l’Australie sont clairement trop froids en juin… à moins d’être fan de sports d’hiver. Car si l’on veut skier au milieu de l’été européen, ce n’est pas un problème dans ces régions là. En effet, dans les Alpes australiennes et néo-zélandaises, il y a en juin suffisamment de neige pour les skieurs, les snowboarders et les skieurs de fond.

● Retour au Sommaire ●

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER